Fiche de présentation

imprimer la fiche

CHAMBI, Martin

né le 5 décembre 1891 à Coaza, Puno, Pérou, issu d'une famille de paysans indiens ; 1900-1908, travaille dans une entreprise minière ; 1908, apprend la photographie dans un studio à Arequipa ; 1917, publie la première carte postale photographique péruvienne ; 1920, s'installe à Cuzco, ancienne capitale Inca, où il ne se sent plus rejeté ; y ouvre un studio ; 1950, après le tremblement de terre du 21 mai, cesse son activité ; 1973, meurt le 13 septembre à Cuzco.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Il y a le photographe professionnel qui travaille en studio, à la lumière naturelle, et immortalise le couples ou les individus. Il y a, surtout, le photographe personnel qui enregistre, en noir et blanc, la vie des Andes, ses monuments (aux côtés desquels il place une figure pour justifier de l'échelle), ses foules civiles ou religieuses, ses paysages au ciels plombés, ses fêtes traditionnelles et chrétiennes. La netteté du cliché, le glissement de la lumière sur les êtres, la collecte anthropologique de ses frères indiens et de leurs coutumes forment la part secrète du travail, rarement montré, et récolté à dos de mulet. Il récolte aussi bien Une équipe féminine de basket-ball, (1924), alignée en uniforme de ville que Une fête familiale à Cuzco, (1930), ou Cérémonie des cierges devant l'église d'Ayavuri, (1940). Tout comme la plongée sur les ruines d'un temple inca ou la prise frontale de construction coloniaie. Les protagonistes ont un air emprunté comme surpris de mériter l'honneur d'être photographiés.
L'oeuvre compte 6 000 plaques de verre.

Expositions : 1921, Arequipa ; 1979, Museum of Modern Art, New York, (P) ; 2001, Institut Cervantes, Paris, (P) ; 2012, VU, Paris, (P).

Musées : Fondation Chambi, Cuzco.