Fiche de présentation

imprimer la fiche

BARRADA, Yto

née en 1971 à Paris, France, de nationaités française et marocaine ; 1995, diplômée en histoire de Paris-IV ; assistante de production photographique télévisuelle ; 1998, diplômée de l'International Center of Photography, New York ; 1998, de l'Institut photographique néerlandais de Rotterdam ; 1999-2000, anthropologie visuelle à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris  ; 2001, ouvre un atelier de photographie pour les enfants en difficultés de Tanger ; 2006, crée la cinémathèque de Tanger

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Ses images sont, pour commencer, de simples notes de travail; en 1998, elle réalise quelles peuvent témoigner. Détroit,  (1996-2004, MNAM), en arabe comme en français, cousine avec détresse : Gibraltar est à quelques kilomètres de la côte marocaine et dans son détroit dorment 30 000 émigrants ayant échoué à aborder. En noir et blanc, comme en couleur, elle photographie les heurs et les malheurs des deux côtés de la Méditerranée, (1999-2003). Avec Gran Royal Turismo, (2003), transformation à la Potemkine des villages marocains pour l'arrivée du roi, et l'envers du décor, la misère des bidonvilles. Ce n'est qu'un épisode de sa documentation en noir et blanc le plus souvent, en couleur parfois, au Rolleiflex ou à la chambre sur la vie du nord du Maroc, à proximité des enclaves espagnoles, donc européennes, d Ceuta et de Melilla. Les dormeurs à même le sol des prés, comme des objets abandonnés, Jardin public, (2005), les éventaires, inanimés, de vente de cigarettes de contrebande, Bornes, (2005), ou La Contrebandière, (2006), suite qui enregistre les superpositions de vêtements aptes à dissimuler les marchandises. Des objets pédagogique comme ce panneau expliquant la tectonique des plaques, (2005. Elle rôde autour de l'abstraction* avec les traces sur le papier peint, des portraits décrochés d'un appartement vidé, Mur rouge, (2006), avec les logos d'autocars qui servent de repère pour les migrants clandestins, (2004), un plafond de containeur souillé en forme géographique, (2003), des traces de ballon sur un mur, (2002). Elle est aussi l''auteur d'une video* à plan unique, Le Magicien, (2003) qui se contente d'enregistrer les classiques tours de prestidigitation.

Expositions : 1996, Arts, New York ; 1998, Institut du monde arabe, Paris ; 2001, Institut français, Tanger, et ENSBA, Paris (G) ; 2003, Polaris, Paris, et Witte de Wit, Rotterdam, (P).