Fiche de présentation

imprimer la fiche

AVEDON, Richard

né 15 mai 1923 à New York, Etats-Unis d'Amérique ; 1932, premières photos avec un Kodak Brownie ; 1940, arrête ses études;1942-1944, sert aux armées dans la marine et y prend des photos d'identité de l'équpage et de morts, avec un Rolleiflex ; 1944-1950, New School for Social Research, New York ; 1945-1965, collabore avec le magazine Harper's Bazaar, tout en ouvrant sn propre studio à New York; 1966-1990, photographe de mode pour Vogue ; 1972, arrêté pour participation à des manifestations pacifistes au Vietnam et à Washington ; 1992, unique photographe du New Yorker, alors que jusque là, le magazine n'imprime que des photographes anonymes ou des dessinateurs ; 1995, abandonne la photo de mode ; 2004, en reportage, meurt d'une crise cardiaque, le 1er octobre à San Antonio, Texas,

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Son art se déploie sur trois registres. La mode qu'il révolutionne dans l'après-guerre en présentant la haute-couture dans des situations qui ne sont plus celles de mannequins en représentation, Dovima with Elephants, (1955), mannequin de chez Dior photographié au cirque d'hiver de Paris, ou un chapeau vu sur une femme dans une limousine sous la pluie. Dans ce domaine, une sourde rivalité l'oppose à Francesco Scavullo*. Le portrait ensuite, frontal, sur fond blanc toujours, de torse la plupart du temps ; il y fait parler les yeux dans un contexte de visage tragique, Marylin, (1957), épuisée par la danse de plusieurs heures,, Les Windsors, (1957), Ezra Pound, (1959), Brigitte Bardot, (1959), interrogative sous une opulente chevelure, Autoportrait, (1993). ou insolite, Eisenhower, (1964), en bourgeois, De Kooning, (1969), en éternel jeune-homme, alors même qu'il a comme une attirance pour la vieillesse afin de casser les images iconiques stéréotypées, Jean Renoir, (1972) ou John Ford, (1972), sans parler de la série sur son père défait par le cancer, (1969-1973). Et son tout dernier portrait, Barack Obama, (2004). Les reportages enfin. De 1960 à 1970, il est le photographe de la Factory, d'Andy Warhol* et de tous ceux qui y défilent, y compris les Beattles, (1967), qu'il met partiellement en couleur Il y réalise un triptyque panoramique d'une quinzaine de mètres de long en juxtaposant les figures en pied, nues ou habillées. d'Andy Warhol et les membres de la Factory, (1969).  En 1971, il est au Vietnam et y photographie des personnalités américaines en leur donnant une dimension dominatrice face aux brûlés du napalm. En 1976, il réalise les portraits de 73 notabilités de la campagne présidentielle, et l'on voit défiler les Kissinger, Reagan, et bien sûr tous les Kennedy; c'est titré The Family.   L'Amon Carter Museum de Fort Worth au Texas, lui commande 752 portraits des marginaux et autres sensés représentatifs des 17 états de l'Ouest américain, (1978-1984). Les 31 décembre 1989 et 1er janvier 1990, il est à la porte de Brandebourg, enregistrant la liesse des berlinois. Il innove dans des tirages de très grand format pouvant dépasser 2,50 m. de haut. Mais toujours il s'agit de la figure humaine. Sa préférence va au travail en studio où il peut maitriser la lumière et l'intensité des noirs. Avec une dernière série de mode, rapprochant mannequins et squelettes partiellement vêtus, il quitte le genre avec 23 images couleur dans le New Yorker. Le travail durant lequel il décède, est un reportage des figures participant à la campagne présidentielle, Bush-Kerry.

Expositions : 1962, Smithsonian,Whasington, (P); 1974, Museum of Modern Art, New York; 1975, Marlborough, Londres, (P); 1994, National Portrait Gallery, Londres, (P) ; 2008, Jeu de Paume, Paris, (P) ; 2008, Portrait of Power, Corcoran, Washington, (P) ; 2011, Gagossian, Paris, (P).

Rétrospective : 1970, Minneapolis Institute of Arts, pour les portraits  ; 1978, Metropolitan Museum of At, New York, pour la mode ; 1993,1978, Metropolitan Museum, New York, pour les photos de mode et 2002, pour les portraits ; 1980, Berkeley Museum ; 1993, Whitney, New York ; 2007, Louisiana, Humlebaek.

Musées : Fondation Richard Avedon.  Centre Pompidou, 106 oeuvres.

Citation(s) : Il a dit :
- The moment an emotion or fact is transformed into a photograph it is no longer a fact but an opinion (...) All photographs are accurate? None of them is the truth.-A photographic portrait is a picture of someone who knows he's being photographed.
On a dit :
- Des cadavres aux yeux en vie qui vous guettent et qui pensent. (Roland Barthes).
- Les yeux de Richard Avedon ont un don. Il trouve sa langue propre dans le silence. (Truman Capote).

Succession : Droits gérés par Gagossian.