Fiche de présentation

imprimer la fiche

VAN DER KEUKEN, Johan

né le 4 avril 1938 à Amsterdam, Pays-Bas ; 1950, s'initie à la photogrqphie avec son grand'père ;1955-1958, Idhec, Paris; 1998, apprenant sa recrudescence de cancer, se contente de voyager en Asie, Afrique et Amérique du Sud, pour accumuler les images ; 2001, meurt le 7 janvier à Amsterdam de sa maladie.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe - Vidéaste

Présentation : Le cinéaste, qui porte le documentaire à un faut degré de perfection et de notoriété, commence par être photographe. Et dès 1953, prend, classiquement, Mon grand'père, (1953) ou Autoportrait ; mais deux ans plus tard, Autoportrait, transgresse la mise en page traditionnelle, en refoulant le sujet aux marges de l'image. Avec Nous avons 17 ans, (1955), il se révèle moins un documentariste des adolescents dont il est, qu'un inventeur de photos sur sa génération; mise en page, usage du miroir pour refléter, diptyque du même visage, l'un au point, l'autre flou, transparences, etc. Photographe expérimental, Dieu-chien, (1951), sorte d'idole en tête de poisson écailleuse au travers desquels deux yeux humains percent. Durant l'été 1961, il explore Sommières dans le Gard.Des prises frontales au plus serré de détails de bâtiments, Silence dans la pierre, (1983), donnent ds images minimalistes*, (1970-1988). Il use largement de la superposition par transparence, pour des rues du Japon, (1991) ou d'Amsterdam, (1993), et les vitrines d'un trottoir sont reflétées dans celles de celui d'en face. Usuellement rapporteur en noir et blanc, il arrive qu'il mette en scène, avec l'aide d'un architecte d'intérieur ; grands panneaux, juxtaposés en mur, devant lequel un passant se détache sur fond de couleur saturée, 42th Street, New York, (1997). Il raconte des histoires Passants, (1982), suite d'enfant jouant à la balle sous l'oeil d'un africain en boubou, pour s'achever par l'image de la balle seule, en l'air. Il est aussi videaste, cassant l'image en la projetant sur des miroirs disposés en nénuphar, ou créant une abstraction* par de très gros plans d'accouplement, dont les formes deviennent presque non identifiables, abstraites*.

Expositions : 1998, institut néerlandais, Paris (P) ; 2011, Espace Lawrence Durell, Sommières, et Forcalquier, (P).

Rétrospective : 1965, Musée Den Bosch, s'Hertogenbsoch, (Bois-le-Duc) ; 1987, Centre Pompidou, Paris ; 2006, Maison européenne de la photographie, Paris.

Citation(s) : Il a dit : -Peut-être que je photographie parce que le temps passe trop vite; peut-être que je filme parce que le temps me manque.