Fiche de présentation

imprimer la fiche

NESHAT, Shirin

née en 1957 à Qazvin, Iran ; 1974, émigre aux États-Unis ; 1979-1983, beaux-arts à l'université de Berkeley ; 1997, vit avec Shoja Azari* ; habite New York.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe - Vidéaste

Présentation : Retournant dans son pays en 1990, elle est frappée par l'assujettissement de la femme. Elle photographie des femmes de sa génération, voilées dorénavant, et se revêt du tchador, pour des Autoportrait (1993). Plus tard, elle prend en pied ou en gros plan des visages des congénères et remplit le sujet ou le fond, d'écriture persane, si fine et si régulière qu'à distance on la prend pour des stries, (2008).
À compter de 1997, elle se consacre à la vidéo, Rapture, (1999), oppose en noir et blanc deux écrans majeurs révélateurs d'images énigmatiques. Celles des femmes, tout enveloppées de noir, et celles des hommes, pantalon noir et chemise blanche. Le mouvement très étudié des foules les attire et les repousse pour se terminer par un départ-évasion de cinq femmes dans une barque, vers un paquebot, salué par les hommes du haut de leur forteresse. Elle en extrait des photos, (1999, MNAM). Elle poursuit, en couleur cette fois, le destin de la femme soumise à l'homme et transpose l'action de Faezeh, (2008), au moment de la chute de Mossadegh, en 1953 et du retournement des élites en faveur du Shah. Deux écrans se font face sur lesquels apparaissent, en buste, un homme, une femme qui se chantent des chants d'amour alors qu'ils ont entre 60 et 80 ans ; la scène se passe à Luang Prabang, au Maos, à la nuit tombante, Games of Desire, (2005-2008). De cette dernière, elle s'inspire pour des  portraits en pied et en couleur des protagonistes devant un mural de guerrier traditionnel (2009). Elle tire de ses vidéos des photographies très construites.
Des assemblages de photos en noir et blanc, d'après le titre d'un poème du Xè siècles, The Book of Kings, montre The Masses, The Patriots, The Villains, (2012), "tatoués" d'écriture farsi tirées de ce Livre des Rois, qui renforce l'expressivité des regards.

Expositions : 1993, Furnace, New York, (P) ; 1995, Biennale d'Istanbul ; 1996, Arles, (G), et Kunsthalle, Fribourg, (P) ; 1999, 2009, Jérôme de Noirmont, Paris, (P) ; 2012, Gladstone, New York, (P).