Fiche de présentation

imprimer la fiche

ARAKI, Nobuyoshi

né le 25 mai 1940 à Tokyo, Japon; 1959-1963, université Chiba, Tokyo; travaille pour Dentsu, agence de publicité; épouse Yoko, (1948-1990), qui devient son modèle; publie 300 livres ; 1960, commence à photogaphier ; 1990, vit à Tokyo.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Portraitiste des enfants des rue, Saatchi et son frère Mabo, (1962), en noir et blanc. Il livre son Voyage sentimental, (1971), entendez son voyage de noces, depuis la photo la plus conventionnelle à la photo la plus intime ou la plus dépouillée, comme celle des deux tatamis côte à côte, aux draps froissés. Dans les années 1980, il travaille au Polaroid, en couleurs ou de plus grands formats en noir et blanc, avec pour unique sujet le masochisme de femme ligotée, mettant en évidence le sexe offert, les bras entravés et les seins dénudés, "détachée" des supplices subis, (1992),  qu'il reprendrait, grandeur nature, en 2008. Il y a aussi des nus pudiques, notamment ceux de sa femme, Tokyo Nude, (1989), d'autres plus lestes. Ce faisant, il tient le journal du Japon et proteste contre l'envahissement de la photographie publicitaire.
A compter de 1990 et la mort de sa femme, il ne photographie plus, un temps durant, que des ciels ; il les trouve si tristes qu'il y met de larges coups de peinture lyriques pour leur donner de la vie et pour le plaisir d'ajouter de la peinture à la photo.; désormais il continue ces surpeints, Colour Eros, (s.d.). Arakimena, 2005), une video qui rend compte d'une action* durant laquelle la femme entreprenante se déshabille peu à peu dans sa danse nuptiale autour d'Araki qui reste vêtu. Rakuen, (2011) s'inspire de l'écrivain Osamu Dazai, (1909-1948) ;  des bouquets de fleurs qui lui sont dédiés surgissent un animal de plus en plus menaçant, soulignant  l'allégorie de la plante carnivore.Ses clichés se compteraient par millions qui disent la beauté, la vie et la mort.

Expositions : 1965, Shinjuku, Tokyo, (P) ; 1977, Kulturhaus, Graz, (G); 1990, La Villette, Paris, (G) ; 1992, Stadt park forum, Graz, (P) ;  2003, Kamel Mennour, Paris, (P) ; 2009, Daniel Templon, Paris, (P).

Bibliographie(s) : 1965, Shinjuku, Tokyo (P); 1977, Kulturhaus, Graz (G); 1990, La Villette, Paris (G); 1992, Stadt Park Forum, Graz (P); 1995, Chantal Crousel, Paris (); 2005, palais de Tokyo, Paris, (P); 2005, Barbican, Londres, (P); 2006, musée de la photographie, Charleroi, (P).