Fiche de présentation

imprimer la fiche

STEICHEN, Edward ( douard Steichen, dit )

né le 27 mars 1879 à Bivange, Grand-Duché de Luxembourg ; 1881, sa famille émigre aux États-Unis et s'installe à Milwaukee, Wisconsin ; 1894, s'initie à la lithographie ; 1895, achète sa première camera ; 1900, naturalisé américain, anglicise son nom ; 1895, séjourne à Paris ; 1912, cultive des fleurs à Voulangins, (Seine-et-Marne) ; 1917, s'engage dans l'armée américaine et est affecté au service photographique aérien ; 1923, photographe en chef de Vogue ; 1942, crée la section photographique de la Navy ; organise une première exposition Road to Victory destinée à convaincre l'opinion publique de l'entrée en guerre ; 1947, réduit son activité photographique, dirige le département photographique du Modern Art Museum de New York ; 1947-1962, organise 46 expositions de photos, dont Family of Men qui circule dans 38 pays ; 1973, meurt à New York.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Photographe

Présentation : Son parcours résume toute l'histoire de la photographie dont il explore tous les genres. à l'exception sans doute des images humanistes. Pictorialiste* à ses débuts, il s'inscrit dans le courant symboliste, Autoportrait, (1901), tiré à la gomme bichromate, et laisse des images des villes américaines, de New York singulièrement, The Flatiron, (1904, 1906), version bleutée et version verdâtre ou The Pound Moonlight, (1904), tout en bistre, et son reflet d'arbres rangés; d'aucuns disent que l'on s'y méprend : peinture ou photographie? Photographie certes, pour ses images floues du Balzac de Rodin (1908, ORS), surgissant des ténèbres et réduit même à une ombre chinoise et plus tard, mise en page dans un triptyque de L'Oiseau dans l'espace, (1926), de Brancusi*. Dès 1904, il expérimente la photo en couleur.
La guerre lui fait abandonner le flou et adopter la rigueur de la représentation. Paysagiste, entre autres des sites antiques d'Athènes (ca. 1920), sur la suggestion d'Isadora Duncan. style, cadre de près jusqu'à l'abstraction* et est surtout portraitiste des célébrités hollywoodiennes et autres, il joue de la lumière sans excès ni mièvrerie, Charlie Chaplin, (1926, 1931), dans la séduction tranquille du milieu de son âge. Georgia O'Keefe, (1933), en buste de trois-quart à la manière renaissante; le tournant dans le genre peut-être situé dans le portrait de l'actrice du muet Gloria Swanson, (1924), yeux grands ouverts, plan serré (en l'absence de téléobjectif), turban noir et voilette. Publicitaire, Douglas Lighters, (1928). Macrophotographe de fleurs, (1915) ou d'objets, Shell, (1921). Photographe de mode posant ses modèles dans des décors familiers tout autant mis en valeur qu'eux, Two Models Wearing Dresses, (1930), avec, rarement, un moment d'afféterie, White, (1935), les trois modèles au cheval blanc. Il est également peintre, paysagiste surtout. 
The Family ot the Men, (1955, MoMA), 503 photos, vision personnelle du monde, renaissant des cendres de la guerre, présentées sans cartel, donc sas date ni lieu de telle sorte que seule l'image compte en elle-même, telle est la volonté de l'auteur.
Record : le 14 février 2006, chez Sotheby's New York, The Pound Moonlight, est vendu 2,928,000 $ devenant la photographie la plus chère au monde.

Expositions : 1899, Phidelphia Photographic Salon, (G ); 1900, Londres, Paris, Bruxelles, Glasgow,Turin, Leeds, Hambourg, (G); 1902, Maison des artistes, Paris, (P) ; 1936, Museum of Modern Art, New York, (P).

Rétrospective : 1937, Baltimore Museum of Art ; 1961, Museum of Modern Art, New York ; 2000, Whitney, New York ; 2007, Jeu de Paume, Paris.

Musées : The Family of the Men, donné par le MoMA au château de Clairvaux, Luxembourg.

Archives : Museum of Modern Art, New York.