Fiche de présentation

imprimer la fiche

PASZKO, Malgorzata

née en 1956 à Varsovie, Pologne ; 1987, épouse Alex Cassel* et séjourne à la Villa Médicis, Rome ; vit en Normandie et à Monaco.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Elle travaille sur plusieurs épaisseurs de papiers transparents superposés, au crayon gras. Ses silhouettes de nus d'un trait nerveux sur l'une, tandis que le décor de saules têtards, de roseaux et de griffures informelles qui habillent l'espace, est tracé sur l'autre ou sur les autres. Dessinatrice, mais aussi peintre d'acrylique, modifiant alors sa technique pour aboutir au même résultat d'effet de gravure.
Dans les années 1990, elle modifie une première fois sa manière pour dessiner à l'encre sur papier dans un tournoiement symboliste. Une seconde fois, pour s'inscrire dans la ligne de la matité de Vuillard*, (1995) ; elle sépare ses touches, divisionniste et non pointilliste, les solutions de continuité entre ses sujets laissant apparaître le beige de la toile écrue. Elle peint mat toujours, sur papier marouflé, en rouges bruns et verts. Le fondu est total. Le parquet en carré remonte vers la fenêtre dans un plan unique, et dans la pièce à contre-jour, on distingue une silhouette humaine.
Lorsqu'elle s'attaque à des formes végétales, des branches allongées au sol comme des jambes sans fin, elle s'éloigne de la figuration; provisoirement. Mais y revient rapidement en renouvelant l'Ecole de Barbizon ; elle tamponne la toile à l'acrylique et obtient ainsi dans un certain flou de couleurs, végétales évidemment, des allées scandées d'ombres des troncs, des racines, des arbres isolés, des buissons; c'est la fin de l'été ; les bleus et les verts prennent la place des feuillages dorés et les bois s'ouvrent créant la perspective d'un étang à reflets ou d'un coupe-feu, Dans le parc, (2011). Le ciel strié de jaune pâle domine les graminées, Champs, (2013).

Expositions : 1979, 1984, Le Dessin, Paris (P); 1980, entre culturel, Brétigny-sur-Orge (P); 1981, 1985, Camomille, Bruxelles (P) ;1989, 1994, Koralewski, Paris, (G) et 1992, 2014,  (P).