Fiche de présentation

imprimer la fiche

JUNG, Simonetta

née le 1er septembre 1917, à Palerme, Sicile, Italie; père italien et mère anglaise ; études de musique, philosophie et sciences au collège Poggio Imperiale de Florence ; 1946, commence à peindre ; 1962, devient belge par second mariage ; 2005, meurt le 28 juin à Bruxelles.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Elle répartit son oeuvre en quatre périodes. Les formes de lumières, de 1950 à 1958. Ce sont des géométries assemblées d'une pièce, sur fond pâle uni ou dégradé; une grâce aérienne 'en dégage qui, lorsque le mouchetage s'en mêle, rappelle certains Kupka*. Les tensions formatives,  de 1958 à 1972 : méditation sur l'homme dans une manière à la Cobra*, et De Kooning* est proche, mis à part la rudesse des teintes employées, Idea Maeria, n° 19Homme Nouveau,  de 1972 à 1979 : c'est l'homme réduit à l'encéphale avec réminiscence de l'Antès* des années 60. Le jeu des bras repliés sur la tête, autour d'elle, confère une dimension sculpturale, d'autant que le gris métallisé, légèrement teinté de reflets jaunâtres, prédomine. C'est la même songerie que celle du Penseur de Rodin, même si la modernité du graphisme marque le fossé des années. Elountha,  (c'est-à-dire " à plaindre ") de 1979 à 1981 : retour vers plus d'abstraction par la complexification des formes qui ne sont plus anthropomorphes qu'allusivement, ainsi que par l'arrachage de la peau qui leur donne un statut d'écorchés. Ce sont des radioscopies qui consistent à découvrir ce qui se cache sous l'enveloppe pelviene; les muscles, la lymphe, le système nerveux sont figurés sur fond géométrique d'à-plats articulés, dans des tons sourds ocre et gris, par des rubans déchiquetés, juxtaposés. Tantôt il s'agit d'un pendu, tantôt d'un crucifié, tantôt d'un Baucis végétalis, tantôt encore d'un buste étêté enserrant un ballon, Anda, (1990).

Expositions : 1954, Schettini, Milan; 1984, Unesco, Paris, (P).