Fiche de présentation

imprimer la fiche

BALINT, Endre

né le 27 octobre 1914 à Budapest, Hongrie ; père critique d'art ; 1930-1934, Arts décoratifs de Budapest ; 1935, atelier de Janos Vaszay, qui le marque ; 1934 et 1937, séjours à Paris ; 1956, fuit la Hongrie et s'installe à Paris ; 1962, retourne définitivement en Hongrie, à Saint-Endre, village d'artistes près de Budapest ; 1985, meurt à Budapest.
Signature : durant ses années parisiennes, André Balint.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Peintre relativement classique jusqu'au milieu des années 1950, Marin, (1947), figure et esquisse de bateau dans ovale rempli de zébrures. Il aborde alors le surréalisme* onirique. Il s'accommode, ne fût-ce que pour des motifs économiques, de matériaux et de dimensions modestes ; il réalise aussi bien des peintures à l'huile que des collages ou des photomontages, Les Pensées de Gorki, (1958). Les formes qu'il produit sortent, sourdes, de l'imaginaire et du fond qui a la couleur de la nuit ; elles sont déchiquetées ou circonscrites nettement, statiques ou flottantes. On "songe" à une demeure, à des madrépores, des silhouettes de moines vus de dos, des moyens de locomotion fantastiques, un éparpillement d'os, des pierres funéraires d'ancien cimetière juif.
Dans nombre d'œuvres, il y a, comme il le dit lui-même, "le vol plané, l'envol, l'élan et la chute, les plaies de l'âme et du corps, les tristesses et les misères humaines et les folies de la violence". Un encapuchonné, qui pourrait être un moine vu de dos est omniprésent. Il illustre la Grande Bible de Jérusalem, (1958) de 45 hors-texte de son style, mais plus directement parlant, et de 3 000 lettrines en noir et or.

Expositions : 1938, Tamas Budapst, (P) ; 1947, Exposition du surréalisme, Maeght, Paris et Creuze, Paris, (P) ; 2004, Institut hongrois, Paris, (P).

R├ętrospective : 1984, musée d'Art moderne, Budapest.

Citation(s) :
On a dit :
- Je ne puis m'échapper aux pensées qui m'envahissent en ce dimanche brumeux. [...] Mais voilà qu'arrive la libération : j'ai commencé à feuilleter un exemplaire admirablement illustré de la Bible de Jérusalem où l'on pénètre comme dans une cathédrale dont les vitraux et les fresques sont les illustrations d'Endre Balint. (François Mauriac).