Fiche de présentation

imprimer la fiche

MEHTA, Tyeb

né en 1925 à Gujarat, Inde de confession musulmane; travaille dans l'industrie cinématographique de sa famille; 1947, la violence suivant l'indépendance, lui donne sa vocation de peintre; Sir JJ. Institute of Applied Art, Bombay; 954, commence à peindre; 1959-1964, séjourne à Londres; vit à Mumbai, anciennement Bombay.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Peu prolifique, vendant à vil prix ses premières toiles ca.1960, sous l'oeil réticent de la critique, celles-ci atteignent des sommets de plus de 1,500,000$ en 2005 et en en faisant l'artiste indien le plus cher. La violence qui décide de sa vocation est domestiquée dans ses peintures. Il modernise les mythes et devient selon le mot d'un critique un "archeo-moderniste". Sur fond nu, sombre ou clair, il pein une figure en àplats simplifiés, ajustés, comme s'il s'agissait d'un collage; de ces formes aux couleurs vives, différentes, serrées et donc à lecture complexe alors même que le trait est simple, s'extraient des membres blancs et c'est Mahisassura, (1997) doublée de son ombre; il traite de nombreuses fois ce buffle-démon, image de la violence. Kali Head, (s.d;), suggère une douleur extrême dans un corps aux formes généreuses. Lorsqu'il crée des taureaux-démons, issus du pantheon hindou, ls sont entravés, de sorte que la violence symbolisée est domptée, (ca.1989). On pourrait parfois songer à un Bacon* qui aurait dépouillé le mystère de ses demi-teintes.

Expositions : 1994, Le Monde des arts, Paris, (G).