Fiche de présentation

imprimer la fiche

ZINGG, Jules-Émile

né le 25 août 1882 à Montbéliard, Doubs, France ; 1898-1913, Beaux-Arts de Besançon et de Paris ; 1942, meurt le 4 mai à Paris ; 1991, son atelier est dispersé par Me Robin, à Grandville ; 1998, par Me Briest, à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Après des débuts nabis, puis naturalistes, Le Repas des paysans chez les Nardins à Allondans, il choisit la structure et devient expressionniste* bien tempéré, Le Bouvier, (1919). Le trait scande la toile de 1919 à 1923, tandis qu'ensuite, il est remplacé par la modulation de la couleur et des ombres. Dans les années 30, il raffermit ses tons et les volumes. Il est paysagiste du monde rural, breton souvent, affectionnant l'ordonnance bien découpée des campagnes ensoleillées, des villages sous la neige, Le Débordage, (s.d.), Neige aux Fourgs, (s.d.), de la montagne tachetée de toits et Paris sous la neige, (1916), qui le prête à disposer ses personnages comme dans un Breughel. Lorsqu'il peint des figures ou des natures mortes, la mondanité le guette.

Expositions : 1918, Druet, Paris ; 1999, Garoche, Paris, (P).

Musées : seize toiles de 1943 à 1990, et spécialement 1952, musée de Besançon ; 1963, musée de Montbéliard ; 1990, musée Courbet.