Fiche de présentation

imprimer la fiche

WESSELMANN, Tom

né en 1931 à Cincinnati, Ohio,États-Unis; 1951-1952, et 1954-1956, psychologie à l'université de Cincinnati; 1954-1956, Beaux-Arts de Cincinnati; 1956-1959, Cooper Union School de New York; 2004, meurt le 17 décembre à New York lors d'une opération cardiaque.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Après s'être exercé au talent de caricaturiste, avoir pratiqué l'expressionnisme abstrait*, il décide, en 1959, de n'être plus que figuratif et l'on suit la lente déprise de l'abstraction* : il assemble et agrafe des papiers dans lesquels on peut soupçonner l'émergence d'un figure humaine. After Matisse, (1960), indique par son titre ce qui lui devient source d'inspiration : Little Great American Nude, n° 1, (1961) ou comment l'ondoiement de la ligne matissienne l'inspire, coupant l'oeuvre à l'horizontale et comment tout est en place pour entamer le style qui lui est lié.
Dans 'Great American Nude n°52, (1963, BEL), il évoque des tableaux de Matisse, centre sur un portrait réaliste de couple et agrafe sur une couverture un nu découpé car il se prétend incapable de le peindre. Au départ donc, c'est la série des Grands nus américains qui le rend célèbre ; une silhouette en peinture émaillée, dans un carré basculé sur l'un de ses angles, Great American Nude, n°17, (1961), ou découpée dans du bois et peinte en rose , Great American Nude,76, (1965, WAH), ou moulée en plastique, Grand nu américain, (1969, ibid.). Les variantes glissent de plus en plus vers l'érotisme lorsque les pilosités féminines sont soulignées, ou la nudité par le blanchiment des parties recouvertes par le slip ou le soutien-gorge lors du bain de soleil ; lorsqu'aussi le corps est tronqué pour ne mettre en valeur que seins ou sexe. Un autre thème récurrent c'est l'hédonisme de la société de consommation. Il travaille les techniques les plus diverses : le  collage, le shaped canvas*, l'insertion d'objets réels, en 1963 ; le plastique moulé, le liquitex en 1973 et l'acier peint découpé au laser, en 1978. Parfois accompagnées de citations de peintres européens. Il se joue de tout cela, de sorte que la troisième dimension est la plupart du temps présente, quand il adopte le relief, Bathtub Collage n° 1, (1963, SGF), Still Life, n° 61, (1976), clés de voitures, bague, brosse à dent et cigarette démesurément agrandis, Smoker Study, (1977) et Maquette for Smoker Sculpture, (1989), deux ongles vernis tenant une cigarette dont la fumée s'élève. Il frôle la sculpture aussi lorsqu'il plie du métal avant de le peindre, pour présenter des objets amplifiés de la vie féminine quotidienne, Bra and Green Shoes, (1993). Il apporte le quotidien de la consommation alimentaire, Still-Life, (1962, Son.), qui exhibe un poulet rôti en technique mixte. D'autres échantillonnages de supermarché s'offrent dans des assemblages immenses de panneaux publicitaires, huile et collages mêlés, Still-Life, 3, (1963). Il réalise aussi des assemblages d'objets réels, comme le panier à linge, le rideau de douche, le porte serviette et la serviette, dans Salle de bain, (1963, LMK). Pour ses plastiques moulés, il choisit des couleurs vives, souvent les primaires, éclairées de l'intérieur par des néons. Plus rarement on voit des représentations graphiques à deux dimensions de ses sujets, en gros plans mats, dont le support épouse certains contour, Bedroom n° 31, (1973, MPSG). Il est le chantre de la femme-objet-hygiénique. Les lignes auxquelles désormais il  se limite sont plaquées au mur blanc ou détachées de celui-ci en gonflements. Il n'y a plus que les  limites colorées des sujets. Des paysages, des figures, des natures mortes se dessinent. Ces mêmes sujets, schématiques, hautement colorés font aussi l'objet de graphiques sur papier, Studyfor Bedroom Blond with Necklace, (1984).

Expositions : 1961, Tanager, New York, (P) ; 1963, Iris Clert et Ileana Sonnabend, Paris, (G) ; 1994, Claude Imbert, Paris ; 2010, Nathalie Gas & Bernard Guillon, Paris, (P).

R├ętrospective : 1994-1996, tournée en Europe terminée par le musée d'Art moderne et d'art contemporain, Nice ; 1995, Fondation Cartier, Paris.