Fiche de présentation

imprimer la fiche

VERDILHAN, Louis-Mathieu

né le 24 novembre 1875 à Saint-Gilles, Gard, France, frère aîné d'André Verdilhan*; 1890, apprenti peintre en bâtiment ; 1895-1898, peint à Marseille ; 1898, vient à Paris et travaille chez un décorateur ; 1900, perd l'oeil gauche ; 1905, Édouard Latil devient son mécène ; 1919, épouse la fille du peintre Alfred Casile ; 1928, meurt le 15 novembre à La Pomme, près de Marseille.
signature : Verdilhan-Mathieu, ou L.Mathieu Verdilhan, ou Mathieu-Verdilan.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Très exigeant à l'égard de lui-même, il détruit nombre d'oeuvres à peine achevées et ne conserve que ce qu'il juge le meilleur. Postimpressionniste*, à la manière de Monet, depuis 1898, Paysage d'Aix, (1900, MBATo), de 1905 à 1911, il est fauve* modéré, sa palette contrastée se déployant en vagues circonscrites dont la sauvagerie latente rappelle parfois Die Brücke*, Littoral varois, (1907, ibid.). Dès 1909, le graphisme s'affermit pour tendre, progressivement, au cloisonisme adopté principalement à compter de 1918 : de temps à autre, il mêle les manières. Dès lors, il écrit des paysages villageois d'un fort coup de pinceau noir (plus rarement de couleur ambiante), après les avoir réduits à l'essentiel, une maison, un arbre, un passant, des voiles dans un port, sous l'éclatement chromatique du soleil, et des couleurs vives et fraîches, dans une sorte de cloisonisme sui generis qui assure fraîcheur, force et lisibilité, Passage à niveau au coton rouge, (1919, Granet). Il marque peu la perspective, les toiles étant fermées par un mur de bâtiments, les ports par un rangement de bateaux vus de poupe. En 1926, la palette s'assombrit et le trait se dramatise, sans excès, comme un Vlaminck* bien tempéré. Il est accidentellement peintre de natures mortes (1912-1918) et de portraits. Il laisse un peu plus de 500 oeuvres.

Expositions : 1900, Le Petit Provençal, Marseille, (G) ; Braun, Marseille, (P) ; 1909, Bernheim, Paris, (G) ;  1920, La Licorne, Paris, (P) ; 1926, Kraushaar, New York, (P).

R├ętrospective : 1929, 1927, Salon d'Automne, Paris; 1996, Musée de Toulon.