Fiche de présentation

imprimer la fiche

SCOTT, Georges ( Georges Bertin Scot de Plagnolle, )

né le 10 juin 1873 à Paris, France ; fils du peintre Henri Scott ; 1890, Beaux-Arts de Paris chez Detaille ; 1892, dessinateur pour Le Monde illustré ; 1894, service militaire ; 1897-1944, pour L'Illustration ; 1914-1918, mobilisé, devient peintre aux armées en même temps qu'il s'occupe du théâtre aux armées ; 1943, décède en janvier.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Orientaliste, avec Marché à Tunis, (1896) ou Marché aux fruits, (1939), il plante ses sujets sur une fond nu, légèrement ombré. Il s'intéresse déja aux scènes militaires dans une manière illustrative, La Chanson de route, (1901) ou Entre deux victoires du 1er empire, (1907). Les plus connues, ses peintures de reportage de la Grande Guerre, traitées au fusain et à l'aquarelle, rendent les éclairages grâce à des applications de gouache blanche luisant dans les ténèbres. Il rapporte les combats corps à corps sans complaisance et peint également la vie des tranchées, terreuse, mais plus paisible, sans éviter l'horreur de Soldat blessé, Verdun, (1916). Il est le portraitiste officiel de chefs d'État, de George V en 1910 à Alphonse XIII en 1926. Affichiste triomphant pour les emprunts, Crédit de l'Ouest, (1920) . Paysagiste, du pays basque, (1922-1923), il l'est aussi des monastères roumains, (1928) .Peintre de plateau lors du tournage du Napoléon, d'Abel Gance, (1927), décorateur du Palais du roi de Serbie à Belgrade, (1929), peintre-journaliste de L'Affaire Stavisky, (1935).

Expositions : 1897, Salon des Artistes français, Paris.

R├ętrospective : musée de l'Armée, Paris.