Fiche de présentation

imprimer la fiche

SAVARY, Robert

né le 20 avril 1920 à Paris, France ; 1948, prix de la Casa Velázquez ; 1950, 1er grand prix de Rome ; 1951-1953, Villa Médicis, Rome ; 1954, enseigne aux Beaux-Arts de Rouen ; fait trois séjours annuels à Magagnosc, Alpes-Maritimes ; 1987, nommé peintre de la marine*; 1993, paralysé, cesse de peindre ; 2000, décède ; 2005, 2006, son atelier est dispersé par Me Bernard d'Anjou à Rouen.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Sa première inspiration lui vint de Barbizon, Les Poteaux télégraphiques, (1937). Dans Le Printemps, (1939), dont la palette est celle des sous-bois, on découvre cette manière qu'il aura plus tard lors de son entrée en chromatisme, d'accumuler des végétaux qui laissent passer la lumière au travers de leur maille serrée. Un rapide détour par le cubisme* synthétique en 1950, un autre par le fauvisme* à la Manguin*. L'Atelier de la Villa Médicis, (1953) est sans doute une toile de transition, par l'éclatement ds couleurs, la perspective ouvrete sur l'extérieur, l'aimable désordre. À compter de 1954, il ne se départ plus de l'exubérance de la couleur qu'il fait éclater dans ses paysages méditerranéens, remplis de végétations exubérantes, de fleurs luxuriantes qui tamisent la lumière tout en la laissant filtrer. Dans les scènes de cirque aux dominantes rouge ou bleue, la lumière est celle des intérieurs du spectacle mêlant éclairage violent et pénombre; dans les paysages de neige, il maîtrise les blancs et les gris. De 1943 à 1963, il est un portraitiste vigoureux qui rappelle le Matisse* de 1917, Gilbert Mitterrand, (1963). Peintre abondant, il n'hésite pas à jeter sur le papier des pochades qui répètent son sujet de prédilection, vase de fleurs devant la fenêtre. Lorsque la paralysie le gagne, il revient pour deux ou trois ans à un style resserré, sombre mais s'ouvrant sur la lumière La Maison Usher, (1993).

R├ętrospective : 1983, Musée Luce, Mantes-la-Jolie.

Lieux publics : 1971, Chapelle des Pénitents-blancs, Magagnosc, ainsi qu'une dizaine d'autres lieux.