Fiche de présentation

imprimer la fiche

RUSTIN, Jean

né en 1928 à Montigny-lès-Metz, Moselle, France ; 1947-1953, Beaux-Ats de Paris ; 1985, pris en mains par un galeriste brugeois ; 1990, remarqué par le critique britannique Edward-Lucie Smith ; 2013, meurt le le 24décembre à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Dès la maternelle, il couvre ses ardoises de dessins ; il grandit dans le Bercy et à Poitiers.
Un Autoportrait, cézanien, (1949), puis un Samovar, (1951), fauve*; ensuite une non-figuration faite de zones roses et blanches coutelées, recevant des bolducs de toutes couleur, Où est donc Bébert. et de 1970 à 1971, un graphisme d'affichiste, pour des figures acéphales en complet-veston. Pendant plus de vingt ans, il est dans l'air du temps et apprécié. En 1971, sa recherche se modifie; il se confronte au destin tragique de l'homme. Ce sont d'abord des poupées, difformes avec trois yeux et trois bras, difformes dans leur couleurs rose bonbon, ressortissant presque à l'art brut*, Les Talons rouges, (1975), femme replète, allongée, la tête un peu désarticulée Il commence à explorer le destin existentiel et peut-être métaphysique, allant à contrecourant et il doit attendre quinze ans pour être reconnu par des galèristes.. La confrontation au destin tragique de l'homme se lit dans ces figures pathétiques plus que tragiques, frontales, chauves, nues,exhibant un sexe sans érotisme, dans leur gris et des vieux roses désespérés, dans l'esseulement du corps nu  de son crâne épilé ou de celui de l'homme, sous l'oeil d'un voyeur dans la pénombre, Anxiété, (1995). Ces petits monstres sortis de quelque goulag, épient le spectateur de leurs yeux ternes au dessus d'un nez retroussé, simiesque. Lorsque le corps n'est pas complètement nu, une chemise s'arrête avant les parties génitales, La Grande banquette, (1999). Ses modèles cousinent avec ceux d'Abraham Hadad*.
A compter de 1971, il réintroduit des détails de décors de la vie quoidienne, hospices, hôpitaux, maisons closes, qui sait ?



Expositions : 1959; 1972, gal.9, Paris ; 1982, Maison de la culture, Crétil, (P) ; 1985, Marnix Neerman, Bruges ; 1991, Art Fair, Londres ; 1998, 2008, Marie Vitoux, Paris, (P ); 2002, 2008, Polad-Hardouin, Paris, (P).

Rétrospective : 1971, Musée d'Art moderne de la ville, Paris, 2001, Halle Saint-Pierre, Paris, (P) ; 2005, Athènes ; 2007, Legnano.

Musées : Fondation Rustin, Maurice Verbaet Gall. Anvers.