Fiche de présentation

imprimer la fiche

PORTINARI, Candido

né en 1903 à Brondosqui, São Paulo, Brésil de parents italiens ; adhérent  communiste ; 1918, Beaux-Arts de Rio ; 1928-1935, séjourne à Paris et voyage en Europe ; vit à Browowski ; 1962, meurt à Rio de Janeiro.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Muraliste*, auteur de très nombreuses commandes pour les bâtiments officiels, de 1936 à 1955; il évolue de l'harmonie douce et crépusculaire (peut-être influencée par Pascin*, rencontré à Paris) vers un expressionnisme* toujours figuratif, lyrique et dramatique. Ses toiles, dénonciatrices de la misère, sont rigoureusement construites, focalisées sur les personnages principaux, repris au monde métissé brésilien, tandis que les détails et les fonds sont accessoires, Café, (1935, BARJ), construit en diagonale pour de nombreuses figures, ou La Planteuse assise, (1935, Institut d'études brésiliennes, Sao Paulo) aux pieds démesurés quoique n'occupant pas le premier plan. Le Musicien, (1961), est tout en couleurs plus ou moins accentuées en espaces triangulartisés. Son chef d'oeuvre  l'immense diptyque Guerre et Paix, (1952-1956, ONU, New York) deux fois 14 sur 10 m sur contreplaqué. 
Il a pour collaborateur Enrico Bianco*, de sorte qu'on les confond souvent et qu'il faut recourir à des logiciels sophistiqués pour les distinguer, (2003).

Expositions : 1928, Salon national des beaux-arts, Rio ; 1929, Palace hôtel, Rio, (P) ; 1940, Modern Art Museum, New York, (P) ;1946, Charpentier, Paris, (P) ; 1957, Maison de  la pensée française, Paris, (P) ; 2011, Brazil, Brasil, Bozart, Bruxelles, (G).

Rétrospective : 1970, Musée de São Paulo.

Musées : Musée national des Beaux-arts, Rio de Janeiro, 205 oeuvres

Lieux publics : 1955, La Guerre et la paix, fresque, ONU, New York.