Fiche de présentation

imprimer la fiche

PIROSMANI, Niko, ( Niko Pirosmanachvili, dit )

né en 1862 à Mirzani, Kakélie, Géorgie ; s'installe à Tiflis; 1885, ouvre un atelier de peintures d'enseignes ; 1888-1894, employé de chemin de fer en Transcaucasie ; 1894-1900, crémier; 1918, meurt à Tiflis.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Autodidacte, il peint des enseignes, sur toile cirée noire, sur métal, ou sur carton; il peint également des toiles de grandes dimensions, d'une facture populaire, naïve (voir Art naïf) et rude, statique, dans une palete soutenue. Ses scènes de la vie quotidienne révèlent le folklore géorgien d'autant qu'elles sont largement titrées dans l'oeuvre. Il refuse toute perspective qui pourrait suggérer une troisième dimension et le plan du sujet coïncide avec le plan du tablea; les couleurs sont juxtaposées sans aucun cerne. On estime son oeuvre à 180 numéros.

Expositions : 1912, La Queue d'Âne, Moscou, (G) ; 1914, Paris, (P) ; 1969, Musée des Arts décoratifs, Paris, (P) ; 199, Maison de la culture, Namur, (P).

R├ętrospective : 1999, Musée des Beaux-Arts, Nantes.

Citation(s) : On a dit :
- Pirosmani, c'est le Giotto géorgien.   (Mikhaïl Le Dentu).