Fiche de présentation

imprimer la fiche

NAKACHE, Armand

né le 11 janvier 1894 à Bône, Algérie ; 1909-1914, étudie la peinture à Paris ; 1914-1918, Grande Guerre ; exerce la restauration d'art pour subsister ; fin de années 20, se consacre à la peinture ; 1952-1964, président du Salon* des indépendants ; 1976, meurt début juillet à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : À ses débuts, vers la fin des années 10, il adopte une facture expressionniste chromatique qui reste linéaire, loin du débridé ; il peint même quelques scènes d'intérieur d'un classicisme marqué par l'atmosphère de l'Art déco*. De 1935, Portrait d'André Thérive,, date son entrée sans retour dans un expressionnisme* qui se fait de plus en plus prégnant avec ses épaisses barlotières à la Rouault*, Le Grand clown jaune derrière les portants, (1946) ou plus simplement cisaillé de traits, Le Bal des pendus, (1946) dans une pâte claire. Il en va d' Église d'Aixe sur Vienne, (1957, FNAC), même si des toiles d'un fauvisme* devenu par comparaison un sommet de modération, apparaissent en 1957, en 1969, Sérénade à la parisienne sur la butte Montmartre, (1958) dans lequel les figures sont faites de particules squameuses alternant les bords fins et épais. Enfin, il verse dans le fantastique, inspiré par Coutaud*, Apprenti sorcier, (1959, FNAC), gardant la noirceur et la complexité des traits qui se multiplient pour les rides des visages jusqu'à les rendre bouffons. La Reine des eaux, (1970) , out en couleurs et en guingois, est ensorienne*.

Expositions : 1948, Arts, Paris ; 1996, Fondation Taylor, Paris, (P) ; 2005, Foyer des arts et loisirs, La Garenne-Colombes, (G).

R├ętrospective : 1993, Mairie du XVIe, Paris.