Fiche de présentation

imprimer la fiche

MARE, André

né le 31 janvier 1885 à Argentan, Orne, France ; 1903, Arts décoratifs et académie Julian, Paris ; 1913, cré son propre atelier de décoration ; 1914, mobilisé aux armées ; 1915, versé dans la section de camouflage*; 1916, désigné pour initier les Britanniques à cette technique ; 1917, blessé, est affecté à la section de camouflage de l'armée d'Italie ; 1932, meurt e 3 novembre à Paris des suites de l'intoxication par ypérite.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Avant la Première Guerre mondiale, il joue un rôle important dans les arts décoratifs et il peint à la manière symboliste du XIXe finissant. Pendant la guerre, affecté au camouflage, ll tient dix carnets d'illustrations et de textes sur cette technique nouvelle imaginée par Guirand de Scevola. Dès 1915, il géométrise ses croquis à la manière de son ami La Fresnaye*. Simultanément, il peint de manière réaliste*, vigoureuse, sans académisme, des portraits de ses camarades d'armes. Après la guerre, il reprend au cubisme* la géométrisation et la vigueur, Le Violoniste, (ca. 1920, MAMT); c'est à nouveau un décorateur, que l'on retrouve dans ses natures mortes trophées. Dans l'Étlon, (s. d., ibid.), il réussit une construction dans laquelle bras et jambes de l'homme de dos alternent avec cou et jambes de la bête à dompter. Sa palette et sa facture ont la force de celle de La Patellière*, Les Poneys, (1925), l'équidé et son lad sur une percée dans les bois. Jusqu'à 1928, il poursuit son activité de décorateur. Il est aussi illustrateur.

Expositions : 1907, Salon des Indépendants, Paris ; 1914, Cinquantenaire, Bruxelles, (G), et Druet, Paris, (P).