Fiche de présentation

imprimer la fiche

MARDEN, Brice

né en 1938, dans le Bronx, New York, États-Unis d'Amérique ; 1958-1961, université de Boston ; 1961-1963, de Yale ; vit à New York.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Tenant du hard edge* et du minimalisme*, il peint depuis 1964 des rectangles monochromes encaustiqués, aux couleurs étouffées, voire en noir Untitled, (1971, MOMA). En 1968, il se lance dans ls polyptyques : Join, (1973, MPSG), polyptyque gris, irrégulier, The Seasons, (1974, SMA), quatre panneaux au rapprochement enveloppant des couleurs. Thira, (1979, MNAM), triptyque de géométries en T qui peuvent suggérer le calvaire, complétées de rectangles monochromes emboîtés dont la discordance des couleurs rompt visuellement l'équilibre des trois croix, les deux latérales, inférieures, apparaissant déséquilibrées, Thira, (1980, MNAM), et Study II, (1981, MoMA), du même esprit. Il s'échapp de la stricte orthodoxie en osant réserver, dans ses toiles minimales de 1964, une bande témoin des nombreux états du passage de couleurs et en mêlant dès 1965 l'huile à la cire. Dans les années 80, il peint des structures de gratte-ciel avant qu'on ne ls habille (1983-1986), le grillage irrégulier que font les branches d'arbres dépouillées, Upper Garden, (1988), dont il gomme les intersections par de (faux) repentirs, Couplet III, (1988-1989, Tate). Pour ce faire, il abandonne le pinceau et se sert de branchages et de bâtons dont il use pour ses peintures dans lesquelles le trait est réintroduit. Il arrive à l'abstraction*, dans un discours entre nature et culture. C'est la gravure qui l'y a mené, puisque ses estampes ne sont minimalistes que de 1964 à 1977; auparavant, elles sont expressionnistes* non-figuratives*; il y quête la profondeur dans des grillages de 1973 à 1979 et, en 1991, il organise des sarabandes de traits avec leurs pleins et leurs déliés, à l'instar d'un Hantaï* de 195 ou d'une danse africaine revue par Michaux* ou encore de l'ultime période de De Kooning*, Chinese Dancing, (1994-1996, UBS). Extrêmes, (2005), deux panneaux d'entrelacs dus au jeu de ruban de couleurs différentes sur fond brun uni ou pet-être sillage de La Truite de Courbet qui l'inspire.

Expositions : 1966, New York ; 1968, Paris.

Musées : Stedelijk Museum, Amsterdam, 4 oeuvres.