Fiche de présentation

imprimer la fiche

MAC AVOY, Édouard

né le 25 janvier 1905 à Bordeaux, Gironde, France ; 1923, académie Julian, Paris ; 1939-1941, mobilisé aux armées ; 1943-1948, enseigne à l'académie de la Grande Chaumière*; 1959-1970, à l'académie Julian ; 1991, meurt le 27 septembre à Saint-Tropez.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : De 1933 à 1945, il peint dans la tradition en y ajoutant une discrétion de coloris ou une simplification de point de vue. Au milieu des années 40, il angularise ses sujets qu'il dote ainsi d'un effluve de postcubisme, Venise, (1957) jeu d'escaliers loin de ceux de Szafran*. Dix ans plus tard, sa matière est devenue grumeleuse et ses couleurs acidement plaisantes. Pour ses figures, ses paysages et ses natures mortes, de petits formats intimistes. Le portraitiste ne se satisfait pas d'une ressemblance photographique mais scrute la psychologie et le caractère des sujets, généralement, les grands de ce monde, situés dans un cadre symbolique.
Il est aussi dessinateur d'érotiques (1963-1988) et décorateur de théâtre.

Expositions : 1928, Salon d'Automne, Paris ; 1991, Guigné, Paris, (P).

Citation(s) : On a dit :
-  Il peint ces visages dont, la jeunesse passée, nous sommes devenus responsables " (François Mauriac). " Il dessine les âmes.  (Henry de Montherlant.).
-  La ligne, chez lui, garde toujours sa sécheresse et la précision d'un constat mais elle s'exalte dans le signe. Et le sine renvoie comme une flèche à l'aura imaginaire de son modèle.  (Michel Tournier).