Fiche de présentation

imprimer la fiche

LOUBCHANSKY, Marcelle

née en 1917 à Paris, France de parents biélorusses ; Beaux-Arts et Arts décoratifs de Paris ; 1940-1945, se réfugie à Cannes; 1944, commence à peindre ; 1956, rencontre les surréalistes*; 1988, meurt au printemps à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Ayant abandonné la figuration en 1948, elle structure des toiles en déchiquetages colorés et construits comme des créneaux horizontaux, plus ou moins avancés ; c'est une abstraction* géométrique angulaire, (1950) ou à deux plans, le plus rapproché étant une plaque noirecreusée comme un coup de poing américain, (1960). Elle traque la trace, (1957-1958), qui se détache sur un fond uni, élaboré. Et la transition s'opère, à l'extrême fin des années 50, entre ce domaine somme toute assez rigoureux et conventionnel du genre, et celui aux contours flous des tachistes*, des nuagistes*; elle poursuit les recherches de Malespine*. Encore que dès Hurricane, (1954), elle annonce ce qui, cinq ans plus tard, sera désormais son terrain de chasse : le feu, l'air, l'eau, plus que la terre, rarement abordée, en de vastes étendues de plages, de mers et de ciels, (1961-1962). Le mental, tout aussi ineffable, la retient, si l'on en croit le titre Rorschach, (1970). Mais l'objet majeur de son oeuvre reste la traduction de l'impondérable des éléments fondateurs, dans leur informalité de taches, d'éclaboussures, de serpentins de pastilles, de spirales, aux couleurs légèrement fluoescentes dans lesquelles dominent l'améthyste et le turquoise, (1960- 1978).

Expositions : 1948, Breteau, Paris, (P) ; 1952, Édimbourg, (G) ; 1963, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles (P); 1999, 2009, Carole Brimaud, Paris, (P).

R├ętrospective : 1965, Jean Fournier, Paris (P) ; 1992, abbaye de Beaulieu ; 1993, mairie du VIe, Paris.