Fiche de présentation

imprimer la fiche

JONAS, Lucien ( Lucie Hector Jonas, dit )

né le 8 avril 1880 à Anzin, Nord, France ; Beaux-Arts de Valenciennes ; 1899-1907, de Paris, chez Bonnat ; 1905, 2d prix de Rome ; 1914-1918, mobilisé comme peintre aux armées ; 1933, dessine des billets de banque ; 1947, meurt le 20 septembre à Paris ; inhumé au cimetière de La Flèche.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Ses débuts de portraitiste, le sont dans la veine académique de son maître Bonnat, Henri Harpignies, (1911, musée de Valenciennes). Il donne des peintures plaisantes de scènes de genre, La Consultation, (1910), malade en blanc, entourée de médecins en redingote, d'une religieuse soignante et de la famille en retrait.  il devient peintre de figures, les gens simples du pays noir comme les généraux de la Grande Guerre ; pas d'attitude officielle, mais des portraits pénétrants révélant les caractères. Il exerce l'art du raccourci Portrait d'homme, (s.d, musée Carnavalet, Paris). Il est surtout le décorateur de la ville de Valenciennes, dont la plupart des travaux disparaissent dans les bombardements de mai 1940,
Paradoxalement, les photographies qui en demeurent révèlent le peintre pompier de grandes compositions, alors que les dessins préparatoires des portraits sont enlevés, naturels percutants. Il en va ainsi de la toile Bureau de l'union vanlenciennoise de Paris, (1938) dans lequel les figures prennent la pose devant des sculptures de Salons alors que fusains et huiles, conservés, révèlent l'acuité du regard du portraitiste, (musée de Valenciennes). Déja une antinomie se constate entre les travaux préparatoires pour le théâtre, (1910) et du lycée Wallon, (1912) et leur réalisation. La coupole du hall d'entrée du musée des Beaux-arts, grisée plus que grisaille, (1922), échappe à l'académisme et à la destruction, tout comme le buffet de la gare, (1926) ou Portail de Saint-Etienne-du-Mont, (1945) ; on y lit la modrnité du trait.

Expositions : 1911, Salon des Artistes français, Paris ; 2003, musée Carnavalet, Paris, (P) ; 2006, Musée des Beaux-arts, Valenciennes, (P).

Musées : Musées de l'Armée, Paris et des Beaux-arts, Valencinnes.

Lieux publics : 1910, Théâtre de la ville, Valenciennes ; 1912, Cavalcade des Incas, lycée Wallon, Valenciennes.