Fiche de présentation

imprimer la fiche

JANSEM, Jean ( Jean-Hoan├Ęs Semerdjian, dit )

né le 9 mars 1920 à Seuleuze-Brousse, Turquie de la nation arménienne ; 1923-1930, grandit à Salonique ; 1931, arrive à Paris ; 1934-1936, École du soir de Montparnasse ; 1936-1938, Arts décoratifs de Paris ; 2013, partie de son atelier est dispersée par Audap & Maribaud à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : De la famille de Gruber* et, au-delà de lui, de l'école naturaliste. Ses grandes toiles célèbrent la misère du monde avec talent, fini, élégance, discordants. Ses pauvres sont ceux que l'on appelait autrefois des " pauvres honteux " et qui ne dépareraient aucun salon. Aucune teinte tranchante ne vient troubler une discrétion de bon aloi, heurter une sensibilité trop vive. Il use aussi de la métaphore en disant la solitude extérieure qui se cache sous les masques du carnaval et la peur recherchée d'une course de vachettes. Le trait est grêle, étique, jusque dans ses bouquets de fleurs désespérés, approprié au misérabilisme de la thématique, Conversation, (1959). Les nus souffrent de devoir l'être, Isabelle, (1972). Des scènes de carnaval, évoquent Ensor*, Cortège de fifres, (1982) ou Pierrots blancs aux gants noirs, (1990) ou Les Chapeaux noirs, (1991).  
De rares paysages, Le Lac Sévan, (2005), ciel, montagne, mer, d'un bleu laiteux, les rocher étant soulignés de quelques traits. Plus secs encore que ses peintures, ses dessins et ses lavis retrouvent à compter de la fin des années 1970, pour les mains surtout, les tortures arthritiques des phalanges, propres à Schiele*.

Expositions : 1939, salon des Indépendants, Paris ; 1951, Doucet, Paris, (P); 1965, 1973, Findlay, New York ; 1971, gal. Matignon, Paris, (P), et 1978, 2014, (P).

R├ętrospective : 1969, Mitsukoshi, Tokyo ; 2007, Villa Tamaris, La Seyne-sur-Mer.