Fiche de présentation

imprimer la fiche

HUMAIR, Daniel

né le 23 mai 1935 à Genève, Suisse ; 1949, commence à peindre ; batteur de jazz ; gaucher ; vit à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Sa peinture traite de l'espace en le peuplant de géométries fantaisistes aux contours de guingois, aux couleurs accentuées, situées dans des quadrilatères approximatifs, créant ainsi deux champs de profondeur. C'est un essai de transposition des sensations du jazz, réalisé le plus souvent de manière automatique. Lorsque 28 panneaux de 30 x 40 sont assemblés, recouverts de papier kraft et ornés chacun d'une figurine, simple ou protéiforme, on saisit mieux encore la cohérence de la démarche. Au début des années 90, les formes, toujours en apesanteur, sont tantôt acides sur fond verdâtre, tantôt sourdes, vert bouteille, pourpre sombre, outremer, plissées de clair. Non significatives, elles s'agitent et en accompagnent d'autres, plus rares, statiques, qui rappellent un sac de papier, une chaussette, un boomerang effilé. Les fonds bigarrés, balayés de repeints qui les entachent, créent l'espace où leur mouvement syncopés les rapproche de celui du dernier Goetz*. Il étend, principalement à l'encre et à l'acrylique sur le papier, bordées de blanc ou de clair, ses géométries sui generis, dans lesquelles on peut soupçonner une vanité, un reptile, un triangle, un boomerang, mais aussi des polyèdres irréguliers. Une ligne horizontale ou des stries diagonales, occupent le fond fait de superpositions et de repeints. Ses couleurs sont ingrates, altérées, meurtries, mais donnent l'unité à cette non-figuration. Une tenture déroule irrégulièrement un lasso en réserve, ou en jaune, sur des taches noires, (2007).

Expositions : 1964, Handschin, Bâle, (P) ; 1966, Zunini, Paris ; 1994, 2008, Centre culturel suisse, Paris ; 2000, Maison de la culture, Amiens, et Villa Tamaris, La Seyne-sur-Mer, (G ) ; 2002, Nelly Leplattenier, Lausanne, (P).

R├ętrospective : 2010, Abbaye Saint-Jean-des-Vignes, Soissons.