Fiche de présentation

imprimer la fiche

GUIRAMAND, Paul

né le 1er février 1926 à Saint-Quenin, Aisne, France ; 1942, cours du soir de la ville de Paris ; 1946-1951, travaille à la météorologie nationale ; 1947, et 1950, Beaux-Arts de Paris chez Brianchon*; 1952, Prix de Rome ; 1953-1957, séjourne à la villa Médicis ; 2008, meurt le 8 décembre

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Dans le royaume des ombres, il dispense des nuages de couleurs pures -comme on dit " un nuage de lait dans le thé " - flottant sur les formes légères à la manière de Dufy*, en dissolvant les contours des êtres et des choses. Ces limites, on les soupçonne dans les plages de teintes pastel diffuses, parme, émeraude, turquoise, Grand paysage avec chevaux, (1980 Il évolue ensuite vers une structure faite d'à-plats ou de grandes plages de couleurs discordantes et harmonisées par l'habitude du goût, comme des violets avec des verts. Le dessin des académies est suggéré, esquissé, inachevé. La simplification touche à la sobriété lorsqu'on voit par la tranche, un violon rouge sur un large fond bleu. À la fin des années 90, il peint de vastes allégories en couleurs toujours heureuses, le graphisme toujours adapté à la modernité, les figures se dissolvant dans le décor grâce à un chromatisme à dominante rose ou bleue. Il est aussi sculpteur et lithographe.

Expositions : 1953, Salon de la Jeune Peinture, Paris ; 1956, Hertgag, Houston, (P) ; 1958, Motte, Genève, (P) ; 1959, André Weill, Paris, (P) ; 1972, 1999, Taménaga, Paris.

R├ętrospective : 1978, Tachkent ; 1981, Tokyo.