Fiche de présentation

imprimer la fiche

FORAIN, Jean-Louis ( Louis-Henri Forain, dit )

né le 23 octobre 1852 à Reims, Marne, France ; Beaux-Arts de Paris chez Gérôme ; praticien de Carpeaux ; 1876, publie ses premières caricatures ; 1896, épouse la sculpteur Jeanne Bosc ; 1914, s'engage aux armées ; est versé dans le camouflage*; 1923, élu  à l'Académie des Beaux-arts ; 1931, meurt le 11 juillet à Paris ; est inhumé au Chesnay, Yvelines.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Le caricaturiste, témoin du XIXe siècle, dont 1000 dessins fournis au Figaro de 1891 à 1925, éteint quelque peu le peintre. Influences de Manet, Danseuse dans les coulisses, (1904, Musée e Manchester), de Degas , Le Client, (1912), et de Daumier, Au prétoire, (1905), passées, ce qu'on appelle sa période de "dernier des impressionnistes", le XXe siècle le voit s'adonner à son style propre fait d'éclairage des visages dans une grisaille générale. Après une brève période religieuse pour des estampes  la Rembrandt, Le Départ de l'Enfant prodigue, (1926) ou Les Pélerins d'Emmaüs, (1929), qui témoignent de la foi de l'auteur revue par la psychanalyse, il passe de la critique sociale à la critique politique  avec une série de 218 dessins, célèbres comme Debout les morts ! (1918)., et de toiles consacrées à la guerre, La Relève dans la tranchée, (1918). La guerre finie, il reprend des scènes de tribunal là où il les a laissées, Prétoire, (1905) puis La Plaidoirie, (1925)., ou de boîtes de nuit, Le Cabaret, (1926), avec ses éclairages ponctuels, Après le souper, (1907).  Il est aussi portraitiste, Rimbaud, (ca.1872), en raccourci, le visage boudeur à moitié caché par un vêtement, sous les cheveux en bataille, mais surtout, subordonant le mondain sous l'universel, Anna de Noalles, (1905, Musée Carnavalet, Paris), ou Autopotrait, (1906, ORS), à la Manet, sur fond clair cependant.

Expositions : 1879, Salon des Indépendants, Paris ; 1884, Salon des artistes français, Paris.

Rétrospective : 1931, Théâtre de Pigalle ; 1978, Musée Marmottan, Paris ; 2011, Petit Palais, Paris.

Musées : Collection Dixon, Minneapolis, une soixantaine d'oeuvres.

Citation(s) : Il a dit :
- Un tableau pour être ragoutant doit être terminé en esquisse.