Fiche de présentation

imprimer la fiche

COIGNARD, James

né le 15 septembre 1925 à Tours, Indre-et-Loire, France ; 1943-1948, travaille dans la fonction publique tourangelle ; 1948, Arts décoratifs de Nice ; 1963, naissance de sa fille Emmanuelle Renard*; 2008, meurt le 7 mars.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : En 1956, il montre Femme assise, aux huiles troublées mis à la facture classique. Puis viennent d'autres figures, rustres, frustes, dans la suite de Dubuffet*. En 1972, il abandonne la figuration et se livre à de mystérieuses compositions, muralistes*, à base de carrés, avec des collages de journaux, les lettres A et B au pochoir, des flèches rouges, des graffitis*. De temps à autre, on soupçonne une fenêtre ou un château médiéval. Les papiers marouflés sont froissés ou gaufrés. Il reprend les figures et les visages, réduits à un cerne rustre de vitrail, désespérés, se voilant un oeil ou étirant la tête vers le ciel, Regard vers là-haut, (1994) sur un fond en polyptyque de couleurs limitées et expressives. Il adopte un graphisme à la Bernard Buffet*, La Main, (1996), et conserve l'éticité du trait pour Les Soeurs d'Estrée, (2004), dont le nez apparaît comme une cicatrice. Il cite Viallat*, introduisant une allusion transparente dans une de ses compositions, (2007). Il est aussi sculpteur.

Expositions : 1956, Metropol Museet, Malmö, (P) ; 1960, Drouand David, Paris, (P) ; 1995, Londres ; 1995, 1997, Vecchio, Cannes, (P) ; 2007, Lacques Lévy, Paris, (P).