Fiche de présentation

imprimer la fiche

CASTELLANI, Enrico

né le 4 mai 1930 à Castelmassa, Vénétie, Italie ; 1952, études d'architecture aux Beaux-Arts de La Cambre, Bruxelles ; 1959, co-fondateur d'Azimut*; vit à Celleno, Viterbe.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : De 1956 à 1958, il peint des arabesques filamenteuses versicolores. De 1959 à 1960, il se dirige vers l'art concret* avec des verticalités faites de tissus tendus et rembourrés dont le relief ménage des fentes qui font songer à Fontana* encore qu'ici, il ne s'agisse pas d'incisions.
A compter de 1959, il crée des monochromes dont la toile est faite de bosses et de fosses, grâce à des clous disposés régulièrement ou non, sur  lesquels elle est tendue, Superficie relevée, (1959) ou Superficie blanche, (2002). Ces aspérités sont sensibles à la lumière et produisent des ombre sur l'oeuvre même. La disposition des clous varie sans cesse tandis qu'il revient à la même couleur, Surface aluminium, (1972 ou 2005), tout en blessures verticales, Superficie rouge, (1963 ou 2007). Rare, la toile grège sur laquelle une diagonale jaune se soulève ponctuellement, Surface oblique, (1972).  Il place deux toiles à angle droit dans un coin de pièce et en gonfle, par la même technique, le milieu, Superficie angulaire blanche n° 6, (s.d. MNAM).
Minimalisme* et conceptualisme* se rencontrent. Lorsqu'il emploie, non plus une toile unie, mais une toile rayée horizontalement ou verticalement, il provoque un effet optique jusqu'à l'irritation de la rétine, Sans titre, (1961), au châssis déformé, et Superficie, (1962) ou Sans titre, (1996).

Expositions : 1959, Kasper, Lausanne, (P) ; 1960, Azimuth, Milan, (P) ; 1961, groupe Zero, Düsseldorf, (G) ; 1965, La Tartaruga, Rome, et Lawrence, Paris, (P) ; 2011, Tornabuoni, Paris,(P).