Fiche de présentation

imprimer la fiche

ARDON, Mordecaï ( Max Bronstein, dit )

né le 13 juillet 1896 à Tuchow, Pologne; Bauhaus* de Weimar; 1926, Staatliche Kunstakademie de Munich; 1929-1933, enseigne à l'école Itten de Berlin; 1933, s'installe à Jérusalem; 1936, devient citoyen palestinien et adopte son pseudonyme; 1940-1952, directeur de l'École des arts appliqués de Jérusalem; 1949-1958, enseigne à l'université hébraïque de Jérusalem; 1965, résidant du pavillon israélien, Cité universitaire, Paris; 1967, se consacre exclusivement à la peinture et partage son temps entre Jérusalem et Paris; 1981, s'établit à Paris; 1992, meurt le 18 juin à Jérusalem.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : À Munich, il fréquente auprès des maîtres anciens et apprend l technique de fabrication des couleurs à partir des pigments, et celle du glacis. Après la rigueur du style du Bauhaus, et la volonté de rendre par des signes l'invisible visible, il découvre la lumière de la Palestine et le pays lui-même, qu'il s'approprie par les yeux de l'âme; il n'est pas éloigné du post-impressionnisme*; puis il vient à l'abstraction* progressive des objets réels qu'il dessine sur la toile, hauts en couleur, Missa Dura, (1958-1960, Tate), les cubes des maisons et les angles de collines de Jérusalem, les déchirures de Torah, les bougies cultuelles y sont présents. À la fin de sa vie, il évolue vers un style symboliste pour célébrer le message de paix.

Expositions : 1948, Musée juif de New York; 1965, Marlborough, Londres.

Lieux publics : 1985, vitraux,Bibliothèque nationale de l'université hébraïque, Jérusalem.