Fiche de présentation

imprimer la fiche

ALLARD-L'OLIVIER, Fernand

né en 1883 à Tournai, Wallonie, Belgique ; académie Julian, Paris ; 1916, engagé volontaire aux armées, travaille au camouflage*, puis à la section artistique ; 1933, meurt à Janonge, Congo, englouti par les eaux du fleuve.

Type(s) : Galeriste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Expressionniste* dont la chaleur des portraits est communicative, Portrait de Genval, (1917); ou la peur rendue dans toutes ses nuances, Soldat surpris par la lueur d'une fusée, (s. d.). Dans ses scènes de la vie au front, il n'évite pas toujours un certain réalisme socialiste*, Genval chantant au front', (1917), alors que par ailleurs, il rend avec bonheur les effets de croupissement dans la boue, Le Cantonnement inondé, (1918). Il est aussi l'auteur de plusieurs peintures murales et africaniste, avec des portraits sculpturaux, Femme au plateau d'agrumes, (s.d.).

Expositions : 1917, Peintres du front belge, Berne, (G); 1999, Crédit communal, Bruxelles, (G).

Musées : Musée royal de l'Armée Bruxelles.

Lieux publics : 1921, Maison du Peuple, Quaregnon; 1924, Maison communale Jemmapes.