Fiche de présentation

imprimer la fiche

CHAVIGNIER, Louis

né le 16 avril 1922 à Montboudif, Cantal, France ; 1942-1944, prisonnier, évadé, résistant ; 1944, s'inscrit aux Beaux-Arts de Paris ; 1946, restaurateur au Louvre et au musée Guimet ; 1950, commence à sculpter ; enseigne à la Sorbonne et aux Beaux-Arts ; 1972, meurt à Clermont-Ferrand.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Sculpteur

Présentation : Hommage à Giacometti, (1963) le rend célèbre ; s'inspirant d'une figure longiforme, il la vêt d'une houppelande vague qui fait ressortir le gigantisme des pieds et la microcéphalie. Cela indique déjà une propension au tourment qui va se développer avec Le Regard blessé, (1969), drapé sépulcral d'où émerge une tête bandée, comme on retrouve dans Environnement sous-développé, (1970), qui accompagne l'arte povera*, avec son tronc débité et reconstitué en longueur, par ses plateaux séparés les uns des autres - véritable cercueil naturel - puisqu'à chaque extrémité un tabernacle enferme un visage bandé de supplicié ; prolongement du Regard blessé, cyclope enfermé dans un triangle de bronze peint en blanc. L'autre manière est baroque : une tige s'étend entre un socle et une couverture, Le Prophète, (1961), ou La Gouaille, (1962), ou encore Tauromanie, (1966). On soupçonne l'idée qui reste incluse dans les volutes du ciel et de la terre, portées par un serpent dressé. Il travaille directement le plâtre sans passer par l'étape de la terre.

Expositions : 1961, New Vision, Londres, (P) ; 1964, Cavalero, Cannes, (P) ; 1971, ARC, Paris, (P).

Citation(s) : Il a dit :
-  Le beau pour le beau, ça mène à l'esthétisme. [...] voilà pourquoi mes sculptures ne sont pas rassurantes; je veux qu'elles donnent de l'homme une image qui fasse peur à l'homme.