Fiche de présentation

imprimer la fiche

TRUPHÉMUS, Jacques

né le 25 octobre 1922 à Grenoble, Isère, France ; 1937, commence à peindre ; 1941-1945, Beaux-Arts, Lyon ; 1943-1945, 1952-1955, interruption d'activité pour cause de maladie ; 1947, arrive à Paris et travaille comme veilleur de nuit ; 1954, revient à Lyon.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Ouaté, évanescent, son pinceau caresse la toile sans s'attarder, et les pâleurs fondues de ses paysages, de ses natures mortes, de ses intérieurs confinés renvoient à Vuillard* par la mise en page, par la technique du pastel, par les sujets au repos ou au calme travail, par les vêtements de l'époque de sa jeunesse, par l'inachevé du visage, le flou du symbolisme et ses langueurs, Casino et plage d'Ostende, (1966) autour d'un ciel laiteux ou Intérieur-Aimée, (1999) en grenat. Le noir est presque toujours proscrit et les acidités des violets et des verts sont réduites à la brume. Pas toujours cependant; il lui arrive d'avouer les traits du pinceau, filaments rapprochés, Petite porte dans les Cévennes, (1998), ou La Sieste sous la tonnelle, (2007), aux figures en quasi réserve, voire de le raffermir pour mieux présenter une nature morte sur une guéridon nappé jusqu'au sol, Poivrons sur fond rouge, (2005). Les arbrisseaux sont caressés par un mistral adouci qui les rapproche de l'abstraction lyrique*, Paysage des Cévennnes, Ciel pommelé, (2012)   Rarement peintre de figures non identifiables dans leurs intérieurs, La lecture devant la fenêtre, (2005), à l'exception cependant de son Autoportrait, (2002), flou, certes mais dont les traits sont discernables, tout comme ceux d'Atelier en Cévnennes, (2010), Noyé dans une impasse, un petit homme sert d'échelle aux lieux, La Rue tranquille, (2013).

Expositions : 1947, Salon des Moins de Trente Ans, Paris ; 1949, Repelin-Perriot, Grenoble, (P) ; 1959, gal. Monmorency, Paris, (P) ; 1990, 2013, Claude Bernard, Paris, (P).

Rétrospective : 2012, Lyon.