Fiche de présentation

imprimer la fiche

STRINDBERG, August

né le 22 janvier 1849 à Stockholm, Suède; 1869, homme de théâtre, publie sa première pièce ; 1872, commence à peindre; 1876-1897, séjours en France ; écrit en français ; 1899, revient définitivement à Stockholm ; 1912, meurt le 14 mai d'un cancer à l'estomac ; est inhumé au cimetière Norra Kyrkogården, à Stockholm.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Photographe

Présentation : Les dates le situent dans le XIXe siècle. Et pourtant, son abstraction le place comme une charnière entre celle de Corot, La Tempête, (s. d., Mus. national, Stockholm), ou de Courbet, Soleil couchant, (1875), et celle de Matisse*, Fenêtre ouverte à Collioure, (1905). Les éléments déchaînés qu'il met sur toile vont de Brume, (1892, Mus. Prins Eugen, Stockholm) à La Vague, (1902, Nordiska Museet, Stockholm). Il anticipe la non-figuration française ou américaine des années 1950, à coups de touches épaisses dans une matière sombre, noire, blanche, grise, abondante, qui va s'éclaircissant et se calmant, en 1902-1903. Il est aussi plus explicite lorsqu'il ponctue sa toile de végétaux ou d'artefacts identifiables. 
Photographe surtout retenu pour ses autoportraits, soigneusement mis en scène, mais aussi par ses photographies  expérimentales.

Expositions : 1893, Berlin (avec Munch*), (P) ; 1896, Art nouveau, Paris, (P) ; 2012, Institut suédois, Paris, (P).

Citation(s) : Il a dit :
- Le hasrad dans la production artistique... le coup de chance aveugle... l'art automatique.
- Je me moque de mon apparence, mais je veux que les gens voient mon âme" (à propos de ses photographies).