Fiche de présentation

imprimer la fiche

PRIKING, Franz

né le 7 août 1929 en Rhénanie, Allemagne ; 1948-1950, élève de Pechstein* à Berlin ; 1950, vit à Paris et en Provence ; 1979, meurt en juin à Oppède ; 2000, son atelier est dispersé par Mes Faure et Rey, à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Fauve, Hommage à Kandinsky, (1949); non-figuratif*, Paysage abstrait, (1950), proche de Raoul Dufy*, avec Voiliers dans le port de Nice, (1952), il est aussi abstrait, rigoureux et métallique, Le Criquet, (1952). Femme et Cheval, (1953) adopte le glissement de pinceau d'un Bram Van Vlde*. Un style personnel, fait d'entrelacs représentatifs, laisse apercevoir des fonds de couleurs, Réunion de famille, (1953). Un classicisme revu par le cubisme*, et c'est Portrait de femme, (1956).
Il peint des natures mortes, sombrement bordées, (1956) ou métaphysiques, et touche alors au surréalisme*, Liberté, (1967).
Depuis 1957, néanmoins, il entre dans son propre monde, celui de la mythologie, qu'il traduit en termes expressionnistes* dans une pâte épaisse et noire. Les corps refusent de séduire, les chevaux cavalent lourdement, les colonnes corinthiennes encombrent la toile, et des aigles proches des oiseaux empaillés des chapeaux 1900 picorent des femmes étalées ou occultent leur visage de Walkyrie. Et surtout, l'aigle, celui de Ganymède, est omniprésent, serres fermées et pondéreux.

Expositions : 1972, Emmanuel David, Paris.