Fiche de présentation

imprimer la fiche

OFILI, Chris

né en 1968 à Manchester, Angleterre, Royaume-Uni, de parents africains;  1991, diplômé de Chelsea School of Art, Londres ; 1993, du Royal College of Art, Londres ; séjourne au Zimbabwe ; 1998, Turner Prize ; 2005, s'installe  à Trinidad.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Sur des toiles non-figuratives* pleines de clinquant, aux motifs ondulants et colorés, que l'on dirait pointillistes et qui sont "gouttistes" parce qu'il y dépose, nettement séparés, des confettis d'huiles, il colle des excréments d'éléphants qui sont aussi ronds et donnent à l'oeuvre un relief en même temps quun parfum africain, Spaceshit, (1995, Saat) ou Popcorn Tits, (1996, Saat). Passant à la figuration, il peint une madone noire sur fond parsemé de motifs testiculaires, The Holy Virgin Mary, (1996, Saat), qui fait scandale à l'exposition Passion, tant à la Royal Academy qu'à Brooklyn en 1999. Il continue dans la voie représentative avec des figures de femmes, frontales, de trois quarts, X+Y=O, (2000, Saat). Il trace aussi des formes qui semblent des incrustations mais sont, en réalité, de minuscules têtes miniaturisées à l'extrême, Afro, (1999, Saat). Soutenus par des étrons d'éléphants, sa matière fétiche, il crée un environnement de deux fois six toiles entourant une treizième plus grande The Upper Room, (2002, Tate Britain), ne renonçant pas à sa provocation puisqu'il s'agit d'une allusion à la Dernière Cène; les "apôtres" sont des Rhésus-macaques, tous dans la même attitude, sur fond de jungle ; chacun est peint dans une couleur différente, recherchée, étonnante, allant du Parme à l'améthyste, de l'émeraude au vert -bouteille, du rubis au rose. Depuis le milieu des années 1990, il prend l'habitude de se mettre en train, de 9 à 10 h chaque jour, par une aquarelle représentant un buste africain, eux blancs dans tête noire, dominés d'une coiffure régionale ; pas de détails, des couleurs, même dimension, 15 x 23 cm. ce qui lui prend 15'.

Expositions : 1989, Whitworth Young Contemporaries, (G); 1995, Gavin Brown's Enterprise, New York, (P) ; 2003, Biennale de Venise ; 2005, Studio Museum, Harlem, (P) ; 2010,Tate Britain, Londres, (P).