Fiche de présentation

imprimer la fiche

LACOMBLEZ, Jacques

né en 1934 à Ixelles, Bruxelles, Belgique ; autodidacte.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Dès les premières toiles de 1952, les réminiscences apparaissent : partage de l'horizon selon Tanguy*, géométries flottantes colorées selon Kandinsky*, formes arachnéennes selon Klee*, mais surtout l'inspiration et la manière des Forêts calcinées d'Ernst*... À travers trente ans de surréalisme* abstrait, ces bois brûlés le retiennent, soit en gros plans, soit en accumulations ; celles-ci sont denses, évoquent le romantisme des forêts allemandes et de la musique, si l'on suit les titres de nombre 'oeuvres. À ces bois, il ajoute des formes non-figuratives* et suscite l'horreur des profondeurs inconnues. De 1961 à 1963, sans quitter son registre, il laisse les forêts pour organiser des toiles comme l'aire, décomposée en géométries distinctes mais fonues, d'un vitrail. Cette couleur abyssale s'éclaire provisoirement entre 1965 et 1971, sans que soit abandonnée la référence à Ernst ; puis, entre 1967 et 1969, il mêle aux tons ligneux des couleurs mièvres. À compter de 1969, ses toiles deviennent rigouresement statiques, emblématiques, héraldiques. Les formes orientalisantes sont rangées en deux groupes verticaux symétriques à dominante beige. On se trouve devant des blasons muets ou des répertoires de graphismes, La Porte de lumière (1970). Parréaction à cette non-figuration, il suggère, à partir de 1979, le monde vivant, en s'inspirant des méthodes agglutinantes d'Arcimboldo, rassemblant non des végétaux mais des géométries. Son style s'est miniaturisé comme celui de Wols* et chaque motif, finment détaillé, juxtapose des créations minérales ou végétales que l'oeil ne pourrait voir, D'un altro cielo-à L. Nono, (1992).

Expositions : 1952, Saint-Laurent, Bruxelles, (P) ;1960, Exposition internationale du surréalisme, New York ; 1992, Le Miroir d'encre, Bruxelles et Les Yeux fertiles, Paris, (P).

R├ętrospective : 1983, Musée d'Ixelles.

Citation(s) : Il a dit :
- Les images que je propose sont des voyages dans ce que l'oreille voit.