Fiche de présentation

imprimer la fiche

KIJNO, Ladislas

né le 27 juin 1921 à Varsovie, Pologne de père polonais et de mère française ;  nationalité française ; 1925, sa famille s'installe à Noeux-les-Mines, Pas-de-Calais ; 1938-1946, études littéraires et philosophiques à la faculté catholique de Lille ; 1942-1954, nombreux séjours au sanatorium du plateau d'Assy ; détruit ses oeuvres littéraires ; 1948, se consacre à la peinture ; 1955, brûle 200 tableaux et dessins ; 1956, s'installe à Antibes ; 1958, à Paris ; 1960, à Condé-sur-Vègre ; 1974, à Saint-Germain-en-Laye ; 2012, y meurt  le 27 novembre : inhumé au cimetière du Montparnasse.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Ce que l'on retient du peintre, ce qui est comme sa signature, ce sont des sphères, des formes ovoïdes, différemment agencées sur papier froissé et marouflé. Il y a plus. Après de brefs essais figuratifs, Portrait de Paul Claudel, (1942), d'un classicisme total, La Cène, (1949) s'inscrit dans la suite de l'école de Paris*, dans la densité chromatique, on distingue des têtes d'apôtres. De 1945 à 1954, il subit des influences de l'expressionnisme*, Quatuor, (1945) et du cubisme*, Quatuor, (1954).
il se dirige vers une non-figuration* marquée par l'abstraction* de ces années, Interférences des violoncelles et des figuiers, (1955) pourrait être de Manessier* mais est déjà totalement du Kijno par les séquences arrondies et les couleurs graves qui, au demeurant, le resteront. Puis viennent de longues lignes fines irrégulièrement parallèles, s'étendant sur la toile, interrompues par les courbes de cailloux comme sur une grève à peine teintée, Interférences, (1956, MNAM), anticipant le graphisme adopté, en 1972, par Voss*. Les cailloux, à compter de 1957, sont la transition.
Les papiers froissés apparaissent comme essai en 1943, puis avec Saint Jean, (1949, FRAC Val-de-Marne), et se continuent avec Cléopâtre, (1956), dont les rondeurs annoncent la suite, transformant le Bain turc d'Ingres, (1976) en un jeu de boules ; c'est dire qu'il n'abandonne pas la figuration, Raoul-Jean Moulin, (1978), et encore Van Gogh peignant ses tournesols, (1990).
Huiles sur toile ou papier marouflé sans relief important, Galets d'Antibes, (1957), peint aux couleurs des feuilles mortes, suivis d'une série de 1958 dans laquelle il adopte le miroitement par fractionnement, sorte de sphérisme à rapprocher du tubisme de Léger*. De 1959 à 1962, il se livre à une abstraction* lyrique, soit contenue, de la série Variations sérielles, (1961), cousine de Tobey*, soit débridée, Naissance des flèches, (1961), cousine de Mathieu* . Les graffitis* apparaissent, Grande Variation sur mon nom Kij-No, (1959-1960). Il fait exploser ses graphismes disposés en gerbes ou en bouquets, marqués par la sphère et un entrelacs de traits épais repliés sur eux-mêmes dont la lointaine inspiration est la machine, le bilboquet, le casque de cosmonaute, la balise, ou, mieux, l'Atomium de l'Exposition internationale de Bruxelles en 1958.
Désormais, la sphère est omniprésente, accompagnée de courbes nerveuses en noir, blanc, primaires, Et pourtant elle tourne, (1963, musée de Dunkerque) ou articulées avec des allusion figuratives, L'Enfant brûlé du Vietnam, (1965). Sa palette est de préférence sombre, les épaisses lignes nodales étant rehaussées de bleus profonds ou de pourpres. Il travaille surtout le papier froissé pour le relief qu'il ajoute à la valeur de ses autres travaux sur toile où ce relief dépend uniquement des profondeurs, résolues graphiquement, et de la tactilité de la peinture.
Il revient parfois à l'allusion figurative, à la figuration même, Portrait de Raoul-Jean Moulin, (1974), Bouddha-Regard, (1987), Grande Composition sur la chevauchée des T'ang, (1983, ville de Saint-Germain-en-Laye), Les Hespérides, (1986, MBATo) et pour la sphère du ventre de femme enceinte, des silhouettes de profils, réalisées à l'aérool mêlant acrylique sépia ou brun à de la glycérine, Femmes enceintes, naissance de Boudha, (2005).
De grandes compositions mémoratives incluant des photos de héros gauchistes, Théâtre de Neruda, (1980), trente toiles de grand format, Révolution dans la révolution, (1987, FRAC Val-de-Marne) et Grande Icône en hommage à Michelet, (1989), dont la présence globale est assez équivoque. Triptyque en souvenir de l'île de Pâques, (1991), mêlant l'acrylique au vaporisateur, oeuvre à part, hautaine et fantomatique dans sa figuration allusive et métallisée.
Au milieu des années 1990, ses sphères se détachent sur des collages d'annuaires téléphoniques et les boules deviennent l'abri d'autres, de la dimension de celles de Noël, dans un jaillissement de couleurs atomisées en giclures. Quant aux Portes du Purgatoire, (1993), elles sont un exemple de la valeur sculpturale de certaines oeuvres. En 2005, il demande à Combas* de percer son chemin de croix, d'inventions propres et en 2006, la Série des 17 ans dorés, est réalisée à quatre mains.

Expositions : 1943, Clinique de Sancellemoz, (P) ; 1949, Salon des Indépendants, Paris ; 1954, Saint-Placide, Paris, (G) ; 1957, Musée Picasso, Antibes, (P) ; 1961, Henri Dupont, Lille, (P) ; 1964, Université de Porto Rico, (G) ; 1965, Motte, Genève, (P) ; 1980, Biennale de Venise ; 2011, La Malmaison, Cannes, (P).

R├ętrospective : 1957, Musée d'Antibes ; 1971, Musée du Havre ; 1986, Musée de Toulon ; 2000, Musée de Lille ; 2001, Musée de Sète ;  2007, Musée de Saint Pétersbourg.

Lieux publics : 1951, La Cène, crypte de l'église du plateau d'Assy ; 1996, Rosace, en verre thermoformé, Notre-Dame de la Treille,  Lille ; 1968, mosaïque pour le lycée Louis-Michel, à Saint-Etienne-du-Rouvray, (Seine-Maritime).

Citation(s) : Il a cité :
-La vie dans les plis.   (Michaux)
- Du bébé au vieillard, on naît  et on meurt froissé.     (dicton)
On a dit :
- Il s'aperçoit un jour en froissant et en défroissant un papier sur lequel il avait dessiné que la surface de ce papier se rétrécissant, la forme dessinée bougeait elle aussi. De ce moment il ne fit aucun doute pour lui que la forme dessinée n'était que la fixation d'un moment arbitrairement pris dans une érie invisible.  (Hubert Juin).
- Si tu ne sais pas faire tout du rien, tu ne feras rien du tout.   (Picasso).

Divers : Origine des papiers froissés : en 1943, se rendant à une visite médicale en sanatorium, il trouve sa feuille de température froissée au fond de sa poche ; il la lisse pour le médecin mais la trouve moins vivante.