Fiche de présentation

imprimer la fiche

IZQUIERDO, Maria

née en 1902 à San Juan de Los Lagos, Jalisco, Mexique; 1916, se marie; 1923, s'établit à Mexico; 1928-129, académie San Carlos, Mexico; 1932, enseigne aux Beaux-Arts de Mexico; 1930-1934, liaison avec Tamayo*; 1950, paralysée suite à une attaque, elle continue à peindre; 1955, meurt à Mexico.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Une peinture indienne, une peinture réaliste*, une peinure surréaliste*. L'indianité, on la trouve dans les personnages et les petits attributs placés comme un détail authentificateur, ou le goût des chevaux montés à cru, Les Cavaliers (1938, Jacques and Natasha Gelman Coll., Metropolitan Mus. of Art New York). Le réalisme, c'est la facture qui se refuse à abstraire et qui use d'une pâte brune et généreuse à la Derain*, sculpturale comme les muralistes*, Ninfa et Juana Ines (ca 1941). Le surréalisme* consiste en des rapprochements isolites, comme cette femme secouant à la fenêtre le sang d'un cou d'homme qu'elle vient de trancher, Songe et Pressentiment (1947), ou l'atmosphère "métaphysique" de telle construction aperçue par une fenêtre ouverte. D'aucuns le classent dans lenéomexicanisme*.

Expositions : 1930, Art Center, New York; 1937, Paris.

Rétrospective : 1956, Art moderne, Mexico; 1979, palais des Beaux-Arts Mexico; 1988, centre culturel d'art contemporain, Mexico.

Citation(s) : On a dit : "On voit dans ses gouaches des architectures perdues, des statues sur des terres mortes, des pierres qui, dans une lumière de cave, prennent comme un air d'organes humains. L'esprit indien a des lois synthétiques. Sa force alléorique est si puissante que, partout, et d'où qu'elle parle, elle laisse inconsciemment derrière elle tout un système du monde et de sa vie" (Antonin Artaud).