Fiche de présentation

imprimer la fiche

HODGKIN, sir Howard

né le 6 août 1932 à Londres, Angleterre, Royaume-Uni ; 1940-1943, vit aux États-Unis ; 1949-1950, Camberwell School of Art de Londres ; 1950-1954, Bath Academy of Art de Corsham ; 1954-1956, enseigne à la Charterhouse School ; 1956-1966, à la Bath Academy of Art ; 1966-1972 à la Chelsea School of Art ; 1975-1976, au Royal College of Art, Londres ; 1970-1976, membre du conseil d'administration de la Tate ; 1978-1985, de la National Gallery ; 1985, docteur ès lettres de l'université de Londres et Turner Prize*; 1992, anobli.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Son support est le bois ; un bois de petit format, un bois encadré. Cadre comme fond, sont recouverts de couleurs pour bien indiquer qu'il s'agit d'un tout. Il ramène l'abstraction* lyrique aux dimensions de l'intimité, la construisant de touches rigoureuses, droites, ondulantes ou en guilloches, focalisants, de même taille que dans les formats plus grands et disposées de manière telle que la perspective se creuse. Les géométries qu'il évoque, carrées le plus souvent, sont vivantes, car il ne s'agit pas de les domestiquer, mouchetées de tilleuls vus du ciel. Il use d'un chromatisme rutilant et raffiné, exploitant toutes les nuances de l'améthyste, du turquoise et du safre plus rarement. Par le geste et par la couleur, il obtient non seulement une équivalence plastique de ses propres émotions, mais il réussit encore à la communiquer au spectateur qui en trouve la confirmation dans les titres, il géométrise sur un même plan, extérieur vu de la fenêtre ouverte et intérieur avec deux cercles qui suggèrent les visages, Mr and Mrs Patrick Caulfield, (1969, FCG).  C'est un paysagiste abstrait, éloigné du scintillement fragmenté de l'impressionnisme abstrait* des français, Un Henry Moore au fond du jardin, (1975-1977, Saat) ou Les Draps propres, (1982-1984, ibid) et Visiting David Hockney, (1991).Abstraction encore, In Bed in Venice, (1984-1988, UBS), seules les trainées d'huile indiquent les corps vus de l'extérieur d'une croisée ouverte, Night and Day,, (1997,  VIME). Ses années 1950 et 60, avec leurs réminiscences de l'op art* et du pop*, sont sans doute moins originales que les suivantes.

Expositions : 1962, Arthur Tooth & Sons, Londres, (P); 1984, Biennale de Venise ; 2006, Tate Britain, Londres, (P) ; 2013, Hôtel d'Assezat, Toulouse, (P).

R├ętrospective : 1985, Whitechapel Art Gallery, Londres ; 1990, Musée des Beaux-arts, Nantes ; 1995, Metropolitan Museum, New York ; 1996, Hayward, Londres.