Fiche de présentation

imprimer la fiche

DUMITRESCO, Natalia ( Natalia Dumitrescu, dite )

née le 20 décembre 1915 à Bucarest, Roumanie; 1939, diplômée des Beau-arts de Bucarest ; épouse Alexandre Istrati*; 1947, le couple s'établit à Paris ; travaillent avec Brancusi* jusqu'à sa mort, en 1957;  en sont les légataires universels; 1991, décès d'Istrati ; 1995, s'oppose à la communication des archives Brancusi pour la rétrospective du Musée national ; 1997, meurt le 3 juillet à Paris ; 2003, son atelier est dispersé à Artcurial, Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Calligraphe - Collagiste - Décorateur - Décoratrice

Présentation : En Roumanie, elle est figurative. En France, elle se dirige vers la non-figuration* d'un écheveau emmêlé puis vers une l'abstraction* peu figurative. Espace organique, (1962) indique bien que sa manière depuis 1947 : plans cadastraux hauts en couleur, où les parcelles d'hectares attirent les parcelles d'ares, Rodéo, (1972); on croirait à une prolifération cellulaire, si les formes n'étaient quadrangulaires et nerenvoyaient à la mosaïque. Elle devient une dame de carreau, Espace, (1956) qui se rapproche, par certaines toiles, de Vieira da Silva*. La suggestion devient plus précise, casiers d'une maison de poupée sans façade, Train de plaisir, (1965), jeu de cartes posé sur table pour une réussite, C'était écrit, (1968) ; architecture corbusienne*. Durant l'année 1975, les horizontales et les verticales organisent la toile en rayonnements, en diagonales de carreaux, limiés au noir et blanc, les uns vides, les autres rayés. À espaces plus ou moins réguliers (1962, 1972, 1992), elle introduit la courbe, comme avec réticence. Progressivement, sa palette, demeurée longtemps sourde, adopte les rouges, les bleus et les blancs,occultant les noirs dont les traits grillagent l'oeuvre. Elle est aussi sculpteur et dessinateur de produits de luxe.

Expositions : 1946, Dalles, Bucarest (P); 1950, Breteau, Paris (P); 1960, Naviglio, Milan (P).

Rétrospective : 1994, Artcurial, Paris.

Citation(s) : On a dit : -Elle ramasse les morceaux épars de l'univers qu'elle essaie de recomposer; elle réinstalle, elle essaie de remettre un tout etit peu d'ordre dans le chaos; elle domine son angoisse, elle l'isole, l'enferme dans ses contours. (Eugène Ionesco).