Fiche de présentation

imprimer la fiche

BUZON, Marius de

né le 18 septembre 1879 à Bayon, Gironde, France ; frère aîné de Camille de Buzon*; Beaux-Arts, Bordeaux ; 1912, Beaux-Arts, Paris ; 1913-1914, villa Abd-el-Tif*, Alger, où il s'installe ; 1958, meurt le 26 novembre à Alger ; 2008, son atelier est dispersé par MMes Geoffroy & Bequet à Royan.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : La toile primée qui lui vaut de gagner un prix et de s'établir, par voie de conséquence, à Alger et dans la modernité, est typique du XIXe siècle officiel, � Le Modèle et mes amis, (1913). A partir de là, il renouvelle l'orientalisme, lui ôte tout ce qu'il a de conventionnel, en rapportant dans un style marqué par une attente de l'Art déco*, des portraits, des nus, des paysages, des scènes de genre, Le Cheval blanc, plage de Tigzirt, (ca. 1923), des bouquets de fleurs. Il simplifie les volumes, met en évidence leur masse décorative en opposant lumière et clarté, plans éclairés et ombrés, Jeunes filles mozabites devant Ghardia, (1932). Ses décorations allégoriques sont, à cet égard, typiques. Paysagiste, il plonge sur la foule, Marché à Boghari, (1934) répendant les djellabah au pied d'une lointaine montagne; il montre au loin une baie, sur premier plan de visage de jeune-homme, Jeune arabe sur la baie d'Alger, (s.d.).

Expositions : 1905, Amis des Arts, Bordeaux, (G) ; 1911, Salon des Artistes français, Paris ; 1934, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, (G).

Musées : Musée national des Beaux-Arts, Alger, une demi-douzaine d'oeuvres.

Lieux publics : 1920, Palais d'Été, Alger ; 1925, Palais de l'Athénée, Bordeaux ; 1926, Chambre des députés, Alger ; 1933, Foyer civique, Alger.