Fiche de présentation

imprimer la fiche

GORDILLO, Luis

né en 1934 à Séville, Andalousie, Espagne ; 1956-1958, Beaux-Arts, Séville ; 1958-1959, séjourne à Paris ; 1959, à Londres où il découvre le pop*; 1974, s'installe à Tordesillas, Valladolid ; 1981, Prix national des arts plastiques.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Graveur - Peintre - Photographe

Présentation : Après avoir tâté de nombreuses avant-gardes, notamment l'abstraction* géométrique, il se laisse aller à son imaginaire. On y retrouve un surréalisme* figuratif et coloré, Hommage à Cranach, (1972), les formes simplifiées du pop, (1972), l'horreur de la science-fiction, (1974), des monochromes hallucinés, Suicide Triplex, (1974), dans lesquels la couleur ourlée de blanc procure une dimension fantomatique, et encore le trait brouillé des émissions de télévision, Situation méandrique II, (1976), ou les Méandres d l'informatique, (1976). Dès cette année, il pratique la symétrie avec des photo-collages*, Dérivation du trio gris et vinaigre. (1976). Les molécules se poussent, entravées par des circonvolutions d'artères ou de nerfs, À toi, désaccord, (1989), on se trouve dans un monde biomorphique. C'est un artiste binaire, en ce sens qu'il peint souvent en diptyques d'une part et la plupart du temps en symétrie, d'autre part, les images se répondant, Acide symétrique, (1980) est de ceux-ci, avec des têtes se faisant face reliées par des os ; Dieu femelle, (2005), est de ceux-là; il rôde autour de l'abstraction* de telle sorte qu'on peut y voir les reflets pris de près d'un cristal; il en existe une version à dominante bleue, e une autre à dominante verte. A partir d'une toile Pensée en portions, (2003), qui désarticule pour n'en sauver que des bribes, un visage, en dominantes vieux-rose et verte, il crée à l'ordinateur des Mandala électronique, (2006), non-figuratifs, rigoureusement symétriques, centrés autour d'une forme centrale. A la sérigraphie, il multiplie, Mathama, (2004-2006), dont le motif central, un boudha hilare, reste permanent tandis que l'environnement varie.

Expositions : 1959, Office d'informatin de Séville, (P) ; 1978, Kunsthalle, Lunds, (P) ; 1984, villa Arson, Nice, (G) ; 1987, Musée d'Art moderne de la ville, Paris, (G) ; 2006, Institut Cervantes, Paris, (P).

R├ętrospective : 1974, Centro M-11, Séville.