Fiche de présentation

imprimer la fiche

KURODA, Aki

né le 4 octobre 1944 à Kyoto, Japon ; 1954, commence à peindre ; études d'histoire de l'art à l'université Doshisha ; 1970, s'installe à Montparnasse*.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Plasticien

Présentation : Au milieu des années 1970, il dessine sur papier millimétré des formes accouplées, un tumulus et une aile, par exemple. Chemin faisant, son graphisme se radicalise et il adopte les primaires, traitées en monochromes même s'il n'en retient qu'une nuance. Dans les années 1980, son abstraction l'emmène vers des géométries multiples qui se situent à mi-chemin de la rigidité de Voss* et de la nonchalance de Bram Van Velde*. À la fin de ces mêmes années, ses toiles sont fracturées verticalement et, entre les deux pans, apparaît une silhouette humaine, parsemée de lignes en aiguilles de pin. Le rouge, le bleu, le jaune sont frappés de traits noirs épais qui donnent à la couleur son relief, Outside In, (1984, MNAMT).  Dix ans plus tard, il crée des toiles géométriques sur lesquelles il laisse traîner des textes, dans lesquelles se déploie le dessin par multiplication de traits en pelote, des collages de figures ou leur dessin, et, récurrent, le thème de la femme-amphore. Il alterne ou marie le lyrique et le géométrique, le géométrique régulier ou sui generis. De manière récurrente, il y niche de petites silhouettes de mannequins de tailleur, traces humaines égarées dans le monde des grands. Le sculpteur fait encore allusion à des figures-mannequins, sans tête ni bras, stylisées, se terminant par un plateau ou une fleur. L'auteur d'installations ne manque pa de faire référence aux chaussures vernies rouges dont il est fétichiste. En 1993, il recrée un décor pour Parade d'Erik Satie, habillé en 1917 par Picasso* et en 1981 par Hockney*.
Photographe il présente en diptyque des vues de New York et des dessins échevelés traduisant la vie effrénée qui y règne, Cosmocity, (2009).

Expositions : 1974, Kyoto et Perpignan ; 1976, Festival de Cagnes-sur-Mer, (G;) ; 1978, Kunsthalle, Brême, (P) ; 1980, 1999, Maeght, Paris, (P) ; 2010, Maison européenne de la photographie, Paris, (P).

Lieux publics : 2001, Mur peint, 15, rue du Colonel-Driant, Paris Ier.