Fiche de présentation

imprimer la fiche

TONNANCOUR, Jacques Godefroy de

né le 3 janvier 1917 à Montréal, Québec, Canada ; 1937, Beaux-arts de Montreal ; 1942, enseigne au Montreal School of Art and Design ; 1950-1953, arrête de peindre ; 1953, reprend la peinture ; 1981, cesse de peindre et se consacre à l'entomologie ; 2005, meurt le 13 janvier à Montréal.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Certes, il y a du Matisse*, dans la composition tout au moins et dans la ligne de Le Grand nu au divan rayé, (1944, MACM), mais non dans la palette baveuse. A la fin des années 1950, il est paysagiste des Laurentides qu'il transforme selon sa vue abstraiyante. A compter de la fin de cette décennie, c'est à l'art concret qu'il se voue, notamment pour des oeuvres monumentales à l'université de Montréal, Triptyque, (1960), ou Trois tableaux, (1968); il y développe le dialogue du cercle et du rectangle, c'est à dire du double carré. Dans cet esprit, encore que moins strictement, il donne une sculpture en 1976, faite de large tubulure rayée rencontrant un panneau aux arrondis.

Expositions : 1942, gal. Dominion, Montréal, (P) ; 1958, exposition internationale de Bruxelles et biennale de Venise.

Lieux publics : 1976, Sculpture mobile, station place Saint-enri, metro de Montréal.

Citation(s) : Il a dit :
-  Avoir travaillé sur les insectes, avoir cherché en les épinglant, en les montant, essayé de retrouvent l'attitude vivante, , je pense que c'est là que j'ai le plus appris à dessiner. (....)  En observant les insectes, tous les mouvements, tous leurs comportements, leurs façons de s'agripper, de se déplacer, cela me servait d'antidote aux modèles figés de plâtre qu'on nous proposait à reproduire aux Beaux-arts.