Fiche de présentation

imprimer la fiche

FISCHL, Eric

né en 1948 à New York, États-Unis d'Amérique ; 1972, Institut des arts de Californie, Valencia ; 2011-2013, à son initiative, six semi-remorques sillonnent le pays, exposant de jeunes artistes américains ;vit à New York et à Sag-Harbour, New York.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Après avoir tâté, peu de temps, de la non-figuration*, il réalise sa première toile figurative en 1979. Un accent original dans le néo-expressionnisme : non seulement le retour à la figuration aux académies, à l'anecdote, mais une certaine filiation avec l'hyperréalisme*. Accentuée encore par ce qu'il ne peint que sur base de photographies prises à titre d'esquisse, presque toujours en France, parfois des années auparavant, et dans lesquelles il rentre, comme un voyeur, une fois le tableau décidé. D'autant que les scènes sont souvent exhibitionnistes, Birthday Boy, (1983), une mère et son fils nus sur unlit dans une pose d'attente indécise, dans une atmosphère à la Hopper*. En agrandissant ses sujets, en les dotant d'un éclairage insolite, qui rappelle Birth of Love, (1987, Louis), il matérialise les fantasmes. Il et le chroniqueur et le critique des banlieues et du train de vie de leur classe moyenne. Il crée des images d'individus isolés, des corps dénudés, sexualisés et peu alléchants. Il transgresse le puritanisme américain. " La chair est triste, hélas ", moins cependant que celle de Julian Freud*. Lorsqu'il les traite à l'aquarelle, la légèreté du médium, lie de vin ou vert-de-gris, agit comme une rédemption. Im se met à la sculpture, pour révéler l'homme en mouvement, ce qu'il réussit mais la vigueur et l'échelle des grandeurs est parfois faussée; on songe à Ousmane Sow*.

Expositions : 1975, Dalhousie, Halifax, Nouvelle-Écosse ; 1985, Biennale de Paris ; 1994, 2009, Daniel Templon, Paris, (P).

R├ętrospective : 1990, Lausanne, Vienne.