Fiche de présentation

imprimer la fiche

ORTIZ, Manuel Angeles

né le 13 janvier 1895 à Jaen, Espgne; 1898-1904, vit à Grenade; 1905-1910, à Barcelone; 1912, à Madrid; se forme en ateliers privés; 1922, arrive à Montparnasse*; 1936, quitte Madrid pour Barcelone; 1939, s'établit définitivement à Paris; 1984, y meurt le 4 avril; enterré au cimetière duMontparnasse; 1989, ses restes sont transférés à Grenade.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : En 1920, il y a chez lui les prémices d'un art influencé quelque temps par Picasso*. Hermenegildo Lane (1920), c'est le portrait au simple contour de crayon, d'une pueté équivalent à celle du Guillaume Apollinaire de Picasso* en 1916; de même, Femme assise (1928) reflète la période ingresque du même Picasso, en 1919. Ces portraits dépouillés, il les continue durant les années 1920, Isabel Garcia LorcaJosé Fernandez Montesimos (1920) est d'une modernité touchée par des reflets fauves, Angel Barrios (1920, Mus. Angel Barrios, Grenade) est, lui, frôlé par le cubisme, auquel il sacrifie, Nature morte à la mandoline et au hat (1926), cubiste synthétique*, pour adopter ensuite la déstructuration de Picasso, Composition cubiste (1926), son retour au classicisme, Jeune Homme assis (1926) ou La Baronne Gourgaud (1926, Mus. de Grenoble). Toutes cs recherches en un an. Les Baigneurs (1927) ou Sans titre (1929, Sofidu) sont mécanomorphes. En 1940, et jusqu'en 1943, il procède à des "sculptures"; en fait, il joue de l'oeil pour reconnaître des formes dans des bois, les assembler et es socler. Plus tard, de 1976 à 1979, il donnera au bois, avant de le peindre, une forme géométrique, euclidienne (1976) ou non, Tête (1970). La suite s'inscrit dans nombre de directions non-figuratives. Du tapis de fleurs d'abstraction impressioniste* à la Le Moal*, jusqu'à des oeuvres d'art concret*, d'abstraction géométrique* et de nouveau de 1954 à 1962, des clins d'oeil à Picasso.

Expositions : 1915, Centre artistique, Madrid (G); 1926, Les Quatre Chemins, Paris (P).

Rétrospective : 1996, musée Reina Sofia, Madrid.