Fiche de présentation

imprimer la fiche

TEXIER, Richard

né le 28 juin 1955 à Niort, Deux-Sèvres, France ; 1973, s'installe à Paris pour peindre ; 1977, vit dans le marais poitevin ; 1979, diplômé d'architecture ; 1982, doctorat en arts plastiques à la Sorbonne avec une thèse intitulée Lune, l'autre, le paysage ; vit à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Sa mère est catalane et sa peinture cousine, d'abord, avec celle d'un Tàpies*. Il participe à la vague des muralistes expressionnistes*, même dans ses petits formats, mais sa manière "respire" et sa thématique se réfère à la mer et au ciel, dans des toiles devenues immenses. Il montre des objets ou des signes dispersés en basses eaux, Les Cent jours de Jacob, (1999), ou dans la voûte céleste, La Voute de l'estuaire, (2003), Se noyer en eau sèche, (1998), avec texte de Stétié*.
Il peint à plat, recouvrant son travail de couches successives dont chacune garde la mémoire des états antérieurs de telle sorte que l'on a une vision synchronique et diachronique à la fois. Sa matière est faite de pierre volcanique, de pigments naturels, ocre, jaunes ou rouges, terre de Sienne et toutes les nuances des gris ; elle est le fond roux, boueux, érodé, sur lequel se déploient des graffitis* méditerranéens, croix potencées, tridents, filaments en pétioles, amphores, chapiteaux de colonnes ioniques, lampes à huile et aussi, fragments de xylographies anciennes apparaissant sur une teinte plus claire en carré, schématisations sidérales de constellations, capitales d'imprimerie dont certaines à l'envers, formant des mots fétiches, disant le voyage, comme NORD ou EPISOD ou MAGELLAN. L'Univers debout (1996) fait apparaître au sommet d'une faille tellurique trois signes christiques, croix, hostie et poisson, superposés. La géographie, au centre de ses évocations, exprime, de manière imaginaire, la fracture du monde : Nord-Sud (1997), l'Amérique du Nord déformée écrase l'Amérique du Sud tenue à bout de filament ; encore que ces continents puissent être lus comme de simples déchirures dans l'unité granuleuse du tableau avec ses espaces en relief de bouton.
Sculpteur d'objets astronomiques astrolabes, théodolites, lunettes, sextants, pilotes de son imaginaire et totems hauts comme le cou des femmes girafes,Totem de signes (1994, SG), sommé d'une petite roue et d'un hachoir semi-circulaire. Il est aussi cartonnier, Droits de l'homme (1989), tissé à Aubusson.

Expositions : 1979, Musée de Rochefort, (P) ;  1982, Claudine Bréguet, Paris, (P) ; 1983, Espace 351, New York, (P) ; 1997, Thessa Herold, Paris, (P).

R├ętrospective : 1996, Musée national de Taïwan.

Citation(s) : On a dit :
- Cet homme est un fleuve, ses perspectives sont géantes, il est un estuaire entre la matière et l'idée.  (Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre)
- L’œuvre, aussi bien la peinture que la sculpture, se nourrit de l'univers de la mer, elle-même élément de l'architecture du monde. Cartes marines, appareils de mesures et d'orientation qui observent et évaluent, noms de lieux imaginaires et énigmatiques forment les paramètres d'un calcul savant. (Zao Wou-Ki)